Kingsbridge, le grand retour ! Quatre cents ans après l’édification de sa cathédrale par Tom et Jack les bâtisseurs, avec l’appui du prieur Philipp et les intrigues amoureuses de la belle Aliena… Deux cents ans après avoir été ravagée par une épidémie de peste vigoureusement combattue par Claris avec le soutien de Merthin… Kingsbridge est à nouveau le théâtre de drames sous couvert de complots, trahisons et conspirations mais aussi d’une nouvelle histoire d’amour déchirante entre Ned Willard et Margery Fitzgerald.

Une colonne de feu de Ken Follett (éditions Le livre de poche)

Une colonne de feu de Ken Follett (éditions Le livre de poche)

Nous sommes en 1558 quand débute Une colonne de feu, le troisième tome des Piliers de la terre. Ned et Margery sont fous amoureux l’un de l’autre et espèrent unir leur destin. Hélas pour eux, le père de Margery a d’autres ambitions maritales pour sa fille. Et comme si ça ne suffisait pas à leur malheur, Ned et Margery appartiennent aux camps opposés puisque les Fitzgerald apportent leur soutien sans faille à la reine Marie Tudor, la catholique, alors que Ned deviendra, à la mort de cette dernière, l’un des plus fidèles conseillers de celle qui lui succédera sur le trône : Elisabeth Ier, sa demi-sœur protestante. Dès lors, l’Angleterre est à feu et à sang, les catholiques cherchant par tous les moyens à renverser cette reine qui bafoue leurs croyances les plus profondes en prônant une tolérance qu’ils ne veulent pas. Ned passera toute son énergie à déjouer les complots des catholiques qui ne reconnaissent qu’une reine pour l’Angleterre : Marie Stuart.

Quand un homme est convaincu de connaître la volonté de Dieu, et qu’il est résolu à l’accomplir à tout prix, il devient l’être le plus dangereux au monde.

Pendant plus de 900 pages qui couvrent une cinquantaine d’année de la vie de Ned et Margery, Ken Follett nous régale de la grande et de la petite histoire comme il sait si bien le faire. On en apprend énormément sur cette guerre des religions qui a sévi au XVIe siècle en Angleterre et en France, on revit l’horreur de la nuit de la Saint-Barthélémy puis la déroute de l’armada espagnole. On se régale des passages qui laissent entrevoir la manière dont la vie s’organisait dans une cité anglaise à cette époque. On est pris de nausée face à la barbarie extrême à laquelle tout un chacun semblait se livrer sans sourciller. Et encore une fois on en sort admiratif du travail extrêmement minutieux mené par Ken Follett et par sa capacité à intégrer très subtilement ses quelques personnages de fiction à un récit historique magnifiquement retranscrit. C’est passionnant et je crois sincèrement que cette trilogie a de quoi séduire même les plus hermétiques à l’histoire.

Il y a peu, Ken Follett a annoncé la sortie fin 2020 de The Evening and the Morning : un préquel des Piliers de la terre. Je serai cette fois encore au rendez-vous, plus fidèle que jamais car cette oeuvre reste l’un de mes coups de foudre littéraires et l’annonce de la sortie de tout nouveau tome est une bénédiction pour moi.


L’ESSENTIEL

Couverture d'Une colonne de feu de Ken Follett

Couverture d’Une colonne de feu de Ken Follett

Une colonne de feu (3e tome des Piliers de la terre)
Ken FOLLETT
Editions Robert Laffont en GF et Le livre de poche
Sorti le 14/09/2017 en GF
928 pages

Genre : roman historique
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Personnages : Ned Willard et Margery Fitzgerald, Sylvie, Bart, le duc de Guise, Jean Langlais, Elisabeth 1er, Marie Stuart, etc.
Recommandation : oui
Lectures complémentaires :  les deux premiers tomes évidemment (Les Piliers de la terre et Un monde sans fin), La cité de feu de Kate Mosse

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.

Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.

L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France où la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent…

Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Une colonne de feu

  1. Parce que vous allez plonger dans une autre époque, une autre ambiance et oublier tout ce qui vous entoure
  2. Parce que c’est passionnant et magnifiquement raconté
  3. Parce que vous prendrez un cours magistral d’histoire tout en vous divertissant

3 raisons de ne pas lire Une colonne de feu

  1. Si vous êtes totalement incapable de vous lancer dans un tel pavé (et c’est bien dommage…)
  2. Si vous n’avez pas la possibilité de vous ménager de longues plages de lecture
  3. Si vous détestez les histoires avec énormément de personnages (même si je vous garantis que Ken Follett ne vous perdra pas en route !)
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *