L’île des oubliés est un livre à lire puis à relire. C’est précisément ce que je viens de faire, pour deux raisons qui me sont chères.

L'île des oubliés de Victoria Hislop (éditions audio Audiolib)

L’île des oubliés de Victoria Hislop (éditions audio Audiolib)

J’ai découvert ce roman de Victoria Hislop il y a 5 ans après un premier séjour en Crète. J’avais alors pris conscience que je ne savais rien de cette île, que ce premier séjour ne m’avait pas permis d’en appréhender toute la beauté et la singularité et que séjourner en Crète sans avoir visité Spinalonga avait été une grave erreur. Une erreur que j’ai réparée depuis puisque j’y suis retournée l’été dernier, en plein covid. Cette fois j’ai pris le temps d’apprécier la Crète, la beauté de ses paysages et de ses villes portuaires comme de son arrière-pays et bien sûr, j’ai visité l’île aux lépreux qui est au coeur du roman de Victoria Hislop.

Si beaucoup de lépreux avaient d’abord été reconnaissants du sanctuaire que l’île leur offrait, ils avaient fini par déchanter et par avoir le sentiment d’être oubliés, n’ayant droit qu’au confort minimum.

Poser le pied sur cette léproserie à ciel ouvert m’a émue aux larmes. Je savais ce qui s’y était passé au début du XXe siècle, comment on y avait vécu en paria, loin de la civilisation grâce à ce fameux roman. Je vous laisse imaginer ce que l’on peut ressentir en visitant un tel lieu juste après le premier confinement que nous avons vécu.

Constater de mes yeux tout ce que j’avais pu lire dans ce roman qui m’avait transportée a été une expérience unique dans ma vie de lectrice. Alors pourquoi avoir eu envie de le relire aujourd’hui ? Parce que tout s’y prête.

 

« Mettez deux Grecs ensemble et vous aurez une dispute », disait le proverbe et, la plupart des soirs de la semaine, l’établissement accueillait au moins vingt clients et autant de disputes qu’il y avait d’olives dans les bocaux.

Mon dernier séjour en Crète m’a donné les clés pour mieux appréhender cette histoire. Je suis désormais en mesure de situer et de visualiser La Canée, Héraklion, Agios Nikolaos ou encore Elounda et Plaka. Je peux désormais superposer à ce roman mes propres impressions et sensations de voyage. Et comme j’ai prévu d’y retourner cet été, me remémorer tous les détails de ce roman est une merveilleuse manière de préparer mon prochain séjour. Mais la raison essentielle de cette relecture réside ailleurs… L’auteure vient de nous gratifier d’une suite intitulée Cette nuit-là dans laquelle elle redonne vie à ses personnages crétois. J’ai prévu de lire ce second tome là-bas, à l’ombre d’un olivier, bercée par le chant des cigales et pour en profiter pleinement, j’ai préféré commencer par relire L’île des oubliés.

Pour ceux qui seraient passés à côté de ce best-seller, L’île des oubliés est l’histoire d’une famille crétoise de la première moitié du vingtième siècle. Anna, Maria et leurs parents vivent à Plaka, juste en face de Spinalonga, une île sur laquelle les personnes atteintes de la lèpre sont mises définitivement en quarantaine. Le père des deux soeurs s’occupe du ravitaillement en bateau de la léproserie nationale tandis que leur mère dirige l’école de Plaka. Hélas, cette dernière attrapera la lèpre au contact de l’un de ses élèves et se verra contrainte de faire cette traversée sans retour pour Spinalonga. Dès lors, l’auteure nous livre un roman bouleversant et riche en enseignements puisque tous les faits relatés sur Spinalonga sont véridiques. Je ne vous en dirai pas plus car c’est un livre que l’on a plaisir à découvrir par soi-même, même si la période que nous traversons actuellement peut rendre cette lecture un peu plus difficile. Dans tous les cas, si vous prévoyez de séjourner en Crète, n’oubliez pas de prendre le bateau pour Spinalonga avec un livre de Victoria Hislop dans votre sac. C’est un voyage que vous ne regretterez pas et dont vous vous souviendrez toute votre vie.

Dernière précision : je dis avoir lu et relu L’île des oubliés mais pour être précise, je l’ai plutôt écouté et réécouté car c’est un roman que j’ai eu le plaisir de découvrir en version audio. C’est même l’un de mes tout premiers livres audio et c’est lui qui m’a fait aimer ce mode de lecture. La lectrice, Pulchérie Gadmer y est pour beaucoup. Si vous avez un livre à découvrir en audio, c’est celui-là…


Ecoutez gratuitement la version audio de L’île des oubliés

Audiolib vous offre votre premier livre audio. Profitez-en pour découvrir L’île des oubliés de Victoria Hislop !


L’ESSENTIEL

Couverture audio de L'île des oubliés de Victoria Hislop

Couverture audio de L’île des oubliés de Victoria Hislop

L’île des oubliés
Victoria HISLOP
Editions Les escales en GF, Le livre de poche et Audiolib en audio
Sorti le 10/05/2012 en GF
432 pages (14h36 d’écoute)
Lu par Pulchérie Gadmer

Genre : roman historique
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires :  la suite, Cette nuit-là et les autres romans de la même auteure (Une dernière danse, Le fil des souvenirs, La ville orpheline, Ceux qu’on aime, Cartes postales de Grèce, Une nuit en Crète)

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Une jeune Anglaise, Alexis, ignore tout de l’histoire de sa famille maternelle, tant sa mère, Sophia, fait peser sur le passé une chape de plomb qui empoisonne leurs relations. Pour dénouer ce nœud obscur, Alexis décide de se rendre dans le village natal de Sophia, en Crète. Et découvre que juste en face se trouve Spinalonga, l’île où l’on déportait les lépreux. Quand elle apprend que son arrière-grand-mère y serait morte, elle décide d’élucider tous ces mystères. Pourquoi Sophia a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? Quelles épreuves ont vécu ses aïeules ? Une quête d’identité qui révèlera l’histoire de trois générations de femmes héroïques, dont le destin fut lié à l’île des oubliés…

Pulcherie Gadmer restitue parfaitement l’alchimie subtile de ce roman, où le soleil éclatant de la Crète fait paraître encore plus sombre la tragédie des oubliés.


Pochettes à livre à vendre


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire L’île des oubliés

  1. Si vous cherchez un roman dramatique riche en suspense et original par son thème et son décor
  2. Si vous prévoyez de visiter la Crète
  3. Si vous êtes de nature curieuse et avez envie d’en savoir plus sur Spinalonga

3 raisons de ne pas lire L’île des oubliés

  1. Si vous n’êtes pas patient : il est un peu long à démarrer
  2. Si vous cherchez de la grande littérature, ici on est davantage dans une lecture de vacances
  3. La traduction semble assez maladroite
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *