Depuis longtemps, le personnage de Sade me fascine. J’ai souvent hésité à le lire sans jamais oser sauter le pas. Mon attirance allait vers sa liberté d’être et de penser, son anti-cléricalisme assumé et ses choix de vie au-delà de toute convenance. Pour moi, il vivait, il jouissait et il emmerdait tous ceux qui l’entouraient. Un libre penseur et un libre jouisseur, voilà comment je le voyais…

L'affaire Rose Keller de Ludovic Miserole (French Pulp éditions)

L’affaire Rose Keller de Ludovic Miserole (French Pulp éditions)

J’aurais mieux fait de creuser mon sujet car le Divin Marquis n’était pas qu’un auteur subversif, il était un monstre de cruauté et de barbarie, sans limite, sans éthique et sans respect pour ses semblables. Ce qu’il faisait subir à d’autres n’était pas du libertinage, il n’y avait pas d’autre plaisir ni jouissance que les siens, pas d’autre consentement à l’orgie que le sien. Aujourd’hui j’ouvre les yeux et vois en cet homme ce que beaucoup, à commencer par sa propre famille, se sont échiné à cacher : un violeur, un pédophile et…un sadique. Je vous vois venir : vous vous dites que j’aurais pu m’en douter un peu quand même. Mais allez savoir pourquoi, je pensais que son côté sombre s’exprimait essentiellement dans ses oeuvres de l’esprit. Heureusement que Ludovic Miserole est passé par là pour me remettre les idées en place. La claque a été à la hauteur de mon ignorance : cinglante.

La victime a honte. Honte de ces outrages que cet homme lui a fait subir, mais aussi et surtout de sa propre naïveté et de sa passivité coupable.

Dans L’affaire Rose Keller, il nous livre une version romancée (une exofiction) du premier scandale ayant visé Sade. Les faits se déroulent en 1768 à Arcueil dans une maison louée par le marquis pour se livrer à la débauche. On y croise son valet et complice en compagnie de prostituées. C’est dans cette maison de tous les vices que Sade va enfermer Rose Keller, une veuve attirée jusque-là par la promesse de quelques heures de ménage en échange d’un peu d’argent. A peine arrivée, la pauvre va subir les pires sévices. Dans ce roman, l’auteur mélange allègrement faits historiques attestés par des documents d’archive et pure fiction par l’ajout notamment de personnages secondaires servant le propos. C’est passionnant, instructif mais surtout très dérangeant car on perçoit la terrible vérité : sans ses complices, Sade n’aurait pu être…


L’ESSENTIEL

Couverture de L'Affaire Rose Keller de Ludovic Miserole

Couverture de L’Affaire Rose Keller de Ludovic Miserole

L’Affaire Rose Keller (tome 1 Les crimes du Marquis de Sade)
Ludovic MISEROLE
French Pulp éditions
Sorti en GF le 13/09/2019
410 pages

Genre : exofiction
Personnages : Le marquis de Sade et Rose Keller, sa victime ; Renée Pélagie épouse du Marquis de Sade et ses parents les Montreuil
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : l’oeuvre de Sade

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Rose Keller est au chômage depuis plus d’un mois. Elle est réduite, en ce dimanche de Pâques du 3 avril 1768, à mendier sur la Place des Victoires à Paris. En acceptant de suivre, pour un écu, un jeune homme soigneusement habillé qui a besoin de quelqu’un pour un peu de ménage dans sa maison d’Arcueil, elle ne peut se douter qu’elle se dirige tout droit vers l’enfer. Elle ne sait pas encore que l’homme qui vient de l’engager n’est autre que Donatien Alphonse François de Sade, celui qu’on surnommera  » le divin marquis « , qui lui fera subir les pires outrages imaginables. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Marquis de Sade.
Une exo-fiction extrêmement bien documentée.
Trilogie des Crimes de Sade : La première affaire qui a failli le faire tomber….
L’auteur a reçu le prix de la biographie pour Zamor, soutenu par Gérard Collard.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 bonnes raisons de lire L’affaire Rose Keller

  1. Si le personnage de Sade vous fascine
  2. Si la cause des femmes vous tient à coeur
  3. Si vous êtes féru de la petite histoire qui participe à construire la grande

3 bonnes raisons de ne pas lire L’affaire Rose Keller

  1. Si les scandales vous laissent de marbre
  2. Si vous n’adhérez pas au principe d’exofiction (la réalité romancée)
  3. Si les agissements du divin marquis vous mettent mal à l’aise
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *