Il est dur le message que nous fait passer Jean Hegland dans son roman Dans la forêt. On se le prend en pleine poire son enseignement.

Dans la forêt de Jean Hegland (éditions audio Audiolib)

Dans la forêt de Jean Hegland (éditions audio Audiolib)

Jamais un roman n’aura aussi bien illustré le fait que notre vie ne tient qu’à un fil. Coupez-le, coupez le jus et vous verrez à quel point nous sommes aujourd’hui dépendants de l’électricité. C’est sidérant et forcément effrayant. On a beau se dire que les humains faisaient sans avant, nous ne sommes plus ces humains-là, notre société entière fonctionne désormais aux kWh. Sans électricité se chauffer, se nourrir, communiquer, se déplacer, se divertir, se soigner deviennent un combat de tous les instants. Sans électricité, l’homme devient prisonnier de sa propre subsistance, toute son énergie étant alors focalisée sur le moment présent, sur son instinct de survie.

 

Je n’ai jamais vraiment su comment nous consommions. C’est comme si nous ne sommes tous qu’un ventre affamé, comme si l’être humain n’est qu’un paquet de besoins qui épuisent le monde. Pas étonnant qu’il y ait des guerres, que la terre et l’eau soient polluées. Pas étonnant que l’économie se soit effondrée.

Si le message d’une fin du monde inéluctable, tel que nous le connaissons, passe aussi bien par la plume de Jean Hegland c’est parce qu’elle a su s’appuyer sur des personnages forts pour nous atteindre. Nell et Eva, deux jeunes filles à peine sorties de l’adolescence, se retrouvent seules au monde à lutter pour leur survie. Rien ne leur sera épargné, les pires épreuves les attendent tandis que le moral fluctue au rythme des réserves qui s’amenuisent ou se reconstituent. Nell rivalise d’ingéniosité pour tirer profit de tout ce que la nature a à leur offrir. Elle cueille, goûte, concocte, mijote, conserve, infuse, broie, cuit, mange tout ce qui peut sembler vaguement comestible. Elle apprend à repérer ce qui est bon pour sa sœur et elle et ce dont elle doit se méfier. Elle puise au fond d’elle des instincts primitifs qui lui permettent ce retour aux sources salvateur. Jamais elle n’abandonnera son combat, même quand celui-ci consistera à tenir tête aux désirs de sa sœur, une ingénue qui ne perçoit pas l’urgence de la situation de la même manière. Et tandis qu’elle se bat pour survivre sur le long terme alors que sa sœur voudrait juste vivre l’instant présent, on se surprend à se demander qui a raison ? A quoi ça sert tout ça ? Survivre est-ce toujours vivre ?

J’ai profondément aimé ce roman, ses personnages et à travers eux ses questionnements. Je suis restée captivée par le témoignage de Nell que l’on découvre à travers la voix de Maia Baran. La narratrice a ce petit quelque chose de juvénile dans la voix qui fait parfaitement illusion : on est persuadé d’écouter le récit d’une jeune fille de 18 ans. Son intonation sonne juste à chaque instant, même quand la peur ou la colère, l’énergie du désespoir pointent le bout de leur nez. Même quand l’inimaginable et l’indicible sont effleurés. Plus qu’une lecture c’est une interprétation que nous livre Maia Baran, une interprétation qui sert de manière magistrale ce texte dur et poignant.

Verdict : Dans la forêt en version audio est un sans fautes pour moi. Le message, les personnages et la narration sont le trio gagnant de ce premier coup de cœur pour le Prix Audiolib 2020.

Dans la forêt de Jean Hegland fait partie des 10 titres en compétition pour le Prix Audiolib 2020.


L’ESSENTIEL

Dans la forêt de Jean Hegland (sélection Prix Audiolib 2020)

Dans la forêt de Jean Hegland (sélection Prix Audiolib 2020)

Dans la forêt
Jean HEGLAND
Editions Gallmeister et GF et poche, Audiolib pour l’édition audio
Sorti en GF le 03/01/2017 et le 03/07/2019 en audio
304 pages (10h01 d’écoute)
Lu par Maia Baran

Genre : roman contemporain, tendance dystopie
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Plaisir d’écoute : ❤❤❤❤❤
Personnages : Nell et Eva
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : Et toujours les forêts de Sandrine Collette, Une histoire des abeilles de Maja Lunde

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Rien n’est plus comme avant : le monde tel qu’on le connaît semble avoir vacillé, plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses.

Considéré depuis sa sortie comme un véritable choc littéraire, Dans la forêt, roman sensuel et puissant, met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Dans la forêt

  1. Parce que le sujet traité nous concerne tous
  2. Parce que les personnages et la plume de l’auteure prêtent à l’empathie
  3. Parce que la narration va vous enchanter

3 raisons de ne pas lire Dans la forêt

  1. Si vous n’êtes pas sensible à la littérature qui puise sa force dans le Nature Writing
  2. Si les récits de fin du monde vous rebutent
  3. Si le côté professoral et encyclopédique de certains passages sur la botanique vous fait d’avancer hérisser les poils
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *