Il y a quelques jours j’ai découvert que Vincent Hauuy offrait à tous les lecteurs qui le souhaitaient, une nouvelle en format numérique : Le repas. Je me suis empressée de lui demander l’accès à ce titre, voyant là l’opportunité de me pencher enfin sur son travail.

Le repas, nouvelle de Vincent Hauuy

Le repas, nouvelle de Vincent Hauuy

Pour tout dire, j’avais déjà essayé de lire Le tricycle rouge mais en version audio et ça n’avait pas été une réussite, à tel point que j’ai préféré abandonner l’écoute et acheter le poche pour lui redonner une chance. Ce que je n’ai pas encore pris le temps de faire.

J’ai donc finalement découvert cet auteur par cette mise en bouche. Un huis clos de 80 pages dans lequel on suit Marc, un dragueur impénitent qui a accepté un dîner chez la famille de sa dulcinée du moment, juste pour pouvoir enfin mettre cette jolie plante dans son lit. Arrivé chez les beaux-parents du jour, les choses ne vont pas tout à fait se passer comme il l’espérait et le repas va prendre une tournure dramatique.

Cette nouvelle rassemble tous les ingrédients qui me font saliver : le huis clos, les secrets de famille, la demeure inquiétante et je n’en dirai pas plus… Pourtant j’ai quand même réussi à bouder ce repas. La mayonnaise n’a pas pris avec moi et je pense que c’est surtout dû au style. Comme pour L’inconnue de l’équation, j’ai trouvé les dialogues franchement mauvais et plus particulièrement les dialogues intérieurs. Certains passages sont crus mais on sent que ça n’est pas naturel chez l’auteur : faire du vulgaire quand on ne l’est pas soi-même n’a peut-être rien d’évident et surtout, ici on aurait bien pu s’en passer. Tout cela m’a donné une impression d’artificiel : en pure opposition avec le naturel qui découle de certains romans. Je ne sais pas si je parviens à me faire comprendre mais c’est un ressenti fort que j’ai eu lors de cette lecture. Et chez moi quand ça cloche, ça bloque !

– Je commence à avoir faim, confesse Lila en ouvrant la porte.
Elle sort du véhicule d’un bon et marche d’un pas rapide vers l’entrée.
Lui n’a pas d’appétit et souhaite juste en finir avec cette foutue soirée. Il espère qu’elle ne traînera pas en longueur. Un bon vingt-trois heures maximum, histoire d’être rentré à minuit et baiser le petit ange jusqu’au matin.

 

A ce stade, j’ai l’impression de ne pas avoir avancé dans ma découverte de Vincent Hauuy, j’ai le sentiment que cette nouvelle, ça n’est pas lui. Elle me laisse un arrière-goût amer que j’aimerais vite effacer avec Le tricycle rouge. Juste histoire de pouvoir enfin me faire une idée de la cuisine de l’auteur.

Evidemment, je suis bien embêtée de dire du mal d’un cadeau – car la démarche de l’auteur semble vraiment désintéressée sur ce coup – mais dire du bien quand je ne le pense pas me laisserait ce repas sur l’estomac. Alors…


L’ESSENTIEL

Le repas, nouvelle de Vincent Hauuy

Le repas, nouvelle de Vincent Hauuy

Le repas
Vincent Hauuy
Nouvelle auto-éditée
Sorti en juin 2019
80 pages

Genre : thriller, nouvelle
Personnages : Marc, sa petite amie Lila et les parents de celle-ci
Plaisir de lecture : ❤❤❤
Recommandation : non
Lecture complémentaire : L’inconnue de l’équation de Xavier Massé

 

 

RESUME DE L’AUTEUR

Marc se rend avec sa nouvelle petite amie chez les parents de cette dernière pour une première rencontre. Il est persuadé que ce repas va être d’un ennui mortel et n’a qu’une hâte, celle de l’écourter pour enfin arriver à ses fins avec la jolie Lila. Mais ce repas est loin de se passer comme il l’avait imaginé…


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Le repas

  1. Si vous aimez le format nouvelle
  2. Si vous avez déjà lu et aimé Vincent Hauuy
  3. Si vous cherchez une histoire diabolique

3 raisons de ne pas lire Le repas

  1. Le style
  2. Le style
  3. Le style
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *