Je crois que pour beaucoup, Rien ne s’oppose à la nuit est le meilleur roman de Delphine de Vigan. Pour moi qui n’ai lu jusqu’ici que deux autres romans de l’auteure, c’est le moins réussi.

Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan (éditions audio Audiolib)

Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan (éditions audio Audiolib)

Je n’ai pas vraiment aimé cette introspection, ce déballage impudique de la vie de l’auteure. Non qu’il m’ait gênée mais il n’a pas su faire vibrer en moi la corde sensible, comme aurait pu le faire une fiction.

Cette histoire lui appartient ainsi qu’à sa famille, ça relève d’un exercice de psychogénéalogie mais pour moi ça n’est pas un roman construit (la narration est brouillonne, les souvenirs s’emmêlent).

Je ne suis pas adepte des autobiographies, j’aime la fiction car elle permet à l’auteur de jouer avec ses lecteurs, de les emmener où bon lui semble en faisant vivre à ses personnages toutes les situations imaginables : il n’y a pas d’autres limites à la fiction que celles que s’impose l’auteur.

Avais-je besoin d’écrire ça? Ce à quoi, sans hésitation, j’ai répondu que non. J’avais besoin d’écrire et ne pouvais rien écrire d’autre, rien d’autre que ça. La nuance était de taille.

Pour moi quand le récit retranscrit une réalité, le lecteur devient témoin de faits qui ne le regardent pas vraiment et l’auteur semble moins écrire pour son lecteur que pour lui-même, c’est ce qui fait que ces histoires-là ne me touchent pas.

Mais tout ceci ne m’empêchera pas de continuer à lire Delphine de Vigan car j’aime la délicatesse de sa plume et je garde un souvenir mémorable des Heures souterraines.


L’ESSENTIEL

Couverture de Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan

Couverture de Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan

Rien ne s’oppose à la nuit
Delphine de VIGAN
Editions JC Lattès en GF, Le livre de poche et audiolib en audio
Sorti en GF le 17/08/2011
408 pages (9h06 d’écoute)
Version audio lue par Marianne Epin

Genre : roman autobiographique
Personnages : l’auteure et sa famille
Plaisir de lecture : ❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : les autres romans de l’auteure, à commencer par D’après une histoire vraie qui prolonge ce roman

 

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. D. de V. Prix du roman Fnac 2011  – Prix Renaudot des lycéens 2011  – Prix roman France Télévisions 2011 – Grand prix des lectrices de Elle 2012


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Rien ne s’oppose à la nuit

  1. Si vous cherchez un roman intimiste
  2. Si la plume de Vigan vous transporte
  3. Si vous vous interrogez sur la psychogénéalogie

3 raisons de ne pas lire Rien ne s’oppose à la nuit

  1. Si vous n’êtes pas attiré par les récits autobiographiques
  2. Si vous voulez éviter de vous plomber le moral
  3. Si vous rechignez à lire des textes décousus
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *