C’est une histoire d’amour sur fond d’intrigue criminelle. L’histoire d’une passion amoureuse qui n’aurait jamais dû exister et qui pourtant va tout emporter sur son chemin. C’est une histoire vieille comme le monde et à la fois terriblement surprenante.

Un homme accidentel de Philippe Besson (éditions 10/18)

Un homme accidentel de Philippe Besson (éditions 10/18)

Car oui ce roman m’a surprise : je ne m’attendais pas du tout à cela tant sur le fond que sur la forme et je suis plus que ravie d’avoir été cueillie à rebrousse poil car cette histoire-là est tellement plus riche d’émotions que celle que je m’étais imaginée.

Un homme accidentel est mon premier Philippe Besson, j’ignore donc si le style d’écriture que je qualifierais de très cinématographique est sa marque de fabrique ou s’il l’a réservé à ce roman mais en tout cas ça marche formidablement bien.

Pour tout dire, je menais une existence tranquille. J’ai attendu d’avoir trente ans pour que la foudre me tombe dessus. Vu ce qui s’est passé par la suite, on pourrait imaginer que je regrette cette tranquillité, le calme plat d’avant la tempête. On se tromperait. Pour sûr je n’étais pas taillé pour les turbulences, mais aujourd’hui je me mettrais à genoux et j’implorerais d’être foudroyé à nouveau.

Chaque ligne nous donne à voir des images dignes du grand écran, chaque scène et chaque dialogue semblent calibrés pour la pellicule. C’est saisissant et c’est ce qui rend ce livre si unique pour moi. J’ai dans ma Pal plusieurs livres de cet auteur patiemment collectés au fil des ans car les 4e de couv me donnaient envie mais pour une raison que j’ignore j’ai toujours remis au lendemain la découverte de cet auteur oh combien talentueux. Quand je pense à tous les navets qui lui sont passés devant au fil des ans… Le monde de la littérature est vraiment injuste.


L’ESSENTIEL

Couverture d'Un homme accidentel de Philippe Besson

Couverture d’Un homme accidentel de Philippe Besson

Un homme accidentel
Philippe BESSON
Editions Julliard en GF et 10/18 pour le poche
Sorti le 03/01/2008 en GF et le 08/01/2009 en poche
256 pages

Genre : drame
Personnages : le narrateur flic à Beverly Hills, Laura sa femme, McGill son collègue, Jack Bell acteur
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : Vera de Karl Geary

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Deux êtres que tout sépare se trouvent brutalement réunis par la mort d’un inconnu. Aussitôt, entre ces deux-là, surgit, sans qu’ils s’y attendent et sans qu’ils puissent s’y opposer, un sentiment violent. Un sentiment qui va les arracher à la solitude et au mensonge. À Los Angeles, ville mythique et dangereuse, une intrigue criminelle peut quelquefois devenir une intrigue amoureuse. « C’est du meilleur Besson, agile, léger, cursif (…) Un homme accidentel : le titre dit bien cette volonté de ne pas insister. Une simple chronique de quelques  » jours fragiles « , selon une formule chère au romancier. »
Dominique Fernandez, Le Nouvel Observateur


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Un homme accidentel

  1. Si vous aimez les écritures très cinématographiques
  2. Si vous avez envie d’une histoire d’amour qui sort de l’ordinaire
  3. Si vous recherchez des émotions fortes

3 raisons de ne pas lire Un homme accidentel

  1. Si vous aimez les romans qui prennent leur temps
  2. Si pour vous l’amour ne peut prendre qu’une seule forme
  3. Si vous cherchez un roman bien de chez nous 😉
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *