Bienvenue en enfer ! Si vous ouvrez ce roman, amis lecteurs, vous êtes foutus !

Mentor de Lee Matthew Goldberg (éditions Hugo Thriller)

Mentor de Lee Matthew Goldberg (éditions Hugo Thriller)

Si comme moi vous aimez les thrillers diaboliques au suspense insoutenable, ce livre vous comblera car il contient ce petit plus qui vous fera chavirer.

Jugez plutôt : William est professeur de littérature. Pendant plus de 10 ans il s’est attaché à écrire le chef-d’oeuvre du siècle, Devil’s Hopyard, un roman d’un nouveau genre capable de bouleverser l’ordre établi de la littérature moderne. Et qui mieux que Kyle, son ancien élève dont il était le mentor incontesté, pourrait s’occuper de Devil’s Hopyard maintenant qu’il est devenu l’éditeur que tout le monde s’arrache ?

D’autant que ce roman revient sur une sombre histoire vécue par Kyle des années plus tôt…

C’est facile parfois de croire à quelque chose quand on se répète sans cesse que c’est la réalité.

Pourquoi vous aimerez Mentor : avant tout parce que ce thriller est brillamment construit en prenant appui sur un roman pour passer du présent au passé et de la fiction cauchemardesque à la réalité inquiétante. Son originalité tient aussi au milieu dans lequel évoluent les protagonistes, ce monde feutré de l’édition où se croisent auteurs en mal de reconnaissance et éditeurs en recherche de leur prochain best-seller. Enfin, cerise sur le gâteau, les multiples références littéraires qui jalonnent le récit en font le thriller rêvé pour tous les amateurs de littérature.

Bienvenue à Devil’s Hopyard !


L’ESSENTIEL

Couverture de Mentor de Lee Matthew Goldberg

Couverture de Mentor de Lee Matthew Goldberg

Mentor
Lee Matthew GOLDBERG
Editions Hugo Thriller en GF
Sorti le 05/10/2017 en GF
400 pages

Genre : thriller psychologique
Personnages : Kyle Broder, éditeur et William Lansing, écrivain
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : La vérité sur l’Affaire Harry Québert de Joël Dicker, La vie secrète des écrivains de Guillaume Musso

 

 

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Tout semble sourire à Kyle Broder, jeune éditeur dans une grande maison d’édition new-yorkaise. Lorsque Kyle est contacté par William Lansing, son professeur à l’université, il est ravi et décide de présenter son mentor à sa petite amie, Jamie. À cette occasion, William propose à Kyle le manuscrit d’un texte sur lequel il travaille depuis de nombreuses années. D’abord enchanté à l’idée de le publier, Kyle est rapidement choqué par la perversité du récit, qu’il abandonne après en avoir lu quelques pages. Mais lorsqu’il en refuse la publication, William entreprend de ruiner la vie de son éditeur, s’en prenant successivement à son chat, sa copine et son auteur vedette. Kyle est alors obligé de se replonger dans le roman de William, Devil’s Hopyard, et découvre que le livre fait sinistrement écho à l’histoire de la disparition non élucidée de sa petite amie à l’université. Et qu’il ressemble cruellement à la confession d’un criminel. Un thriller redoutablement efficace, un terrifiant jeu de piste littéraire entre American Psycho et Le Silence des Agneaux  » Hitchcock lui-même n’aurait pu inventer une histoire aussi diabolique.  » Lorsque Kyle en refuse la publication, William commence à ruiner la vie de l’éditeur, s’en prenant successivement à son chat, sa copine et son auteur vedette. Kyle est alors obligé de se replonger dans le roman de William, Devil’s Hopyard et il découvre alors que le livre fait étrangement écho à l’histoire de la disparition non élucidée de Mia – sa petite amie à l’université – et ressemble cruellement à la confession d’un criminel. Un thriller redoutablement efficace, un terrifiant jeu de piste littéraire.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 bonnes raisons de lire Mentor

  1. Si vous rêvez de lire un thriller dans le monde de l’édition
  2. Si vous aimez les histoires qui mêlent fiction et réalité
  3. Si la folie vous intrigue autant qu’elle vous attire

3 bonnes raisons de ne pas lire Mentor

  1. Si vous n’aimez pas les romans presque trop calibrés pour le cinéma
  2. Si une fin qui se laisse facilement deviner vous gâche tout le plaisir
  3. Si vous recherchez une belle plume (ici on privilégie l’efficacité au style)
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *