Ingrid a 20 ans et les rêves d’évasion et de liberté qui vont avec. A 20 ans on a la vie devant soi, on ose tout sans penser aux conséquences. On fait des choix que l’on finit parfois par regretter, on s’oublie puis on perd petit à petit de vue ses rêves de jeunesse.

Un mariage anglais de Claire Fuller (éditions Stock)

Un mariage anglais de Claire Fuller (éditions Stock)

Un mariage anglais est un roman qui entrecroise deux périodes, l’une située dans le présent où l’on suit Gil, le mari d’Ingrid au crépuscule de sa vie, entouré de ses filles Nan et Flora et l’autre prenant la forme épistolaire et située quinze ans auparavant, juste avant la disparition jusque-là inexpliquée d’Ingrid. Dans les lettres qu’elle laisse à son mari et qu’elle prend soin de dissimuler dans des ouvrages choisis de sa bibliothèque, Ingrid évoque ses années aux côtés de Gil Coleman, son professeur de littérature à l’université, devenu par la force du destin son époux désargenté avant de finir écrivain à succès. Elle ne cache rien de son amour pour lui, de ses doutes et de ses regrets, de son amertume et de sa colère, elle livre sans fard les hauts et les bas de son mariage. A travers les yeux d’Ingrid on assiste à l’autopsie d’un mariage basé sur des promesses non tenues, sur un amour aussi sincère que cruel et l’on finit par se rendre compte que pour détruire quelqu’un, il n’y a finalement pas meilleure arme que l’amour.

Cela veut dire que le cerveau est capable de prêter foi à deux idées contradictoires en même temps : l’espoir et la peine.

J’ai adoré ce roman de Claire Fuller, tant pour l’intensité du récit et la finesse des personnages que pour la plume délicate de son auteure. Je pense me procurer rapidement son premier roman, Les jours infinis, dont le synopsis me semble tout aussi alléchant. Je ne peux que vous recommander de lire Un mariage anglais si, comme moi, vous aimez vous glisser dans la tête des personnages, ressentir leurs émotions et vivre pleinement leurs choix.


L’ESSENTIEL

Couverture Un mariage anglais de Claire Fuller

Couverture Un mariage anglais de Claire Fuller

Un mariage anglais
Claire FULLER
Editions Stock
Sorti en GF le 02/05/2018
448 pages

Genre : roman psychologique
Personnages : Ingrid et son mari Gil
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : Les maisons de Fanny Britt, Délicieuse de Marie Neuser, Anatomie d’un scandale de Sarah Vaughan, Vivre ensemble d’Emilie Frèche

 

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Ingrid a 20 ans et des projets plein la tête quand elle rencontre Gil Coleman, professeur de littérature à l’université. Faisant fi de son âge et de sa réputation de don Juan, elle l’épouse et s’installe dans sa maison en bord de mer. Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir, elle décide d’écrire ce qu’elle n’arrive plus à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre. Ainsi commence une correspondance à sens unique où elle dévoile la vérité sur leur mariage, jusqu’à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu’elle ne disparaisse sans laisser de trace.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Un mariage anglais

  1. Si vous cherchez un roman avec de la tension, de l’amour et des non-dits
  2. Si vous aimez le charme légèrement désuet des romans épistolaires
  3. Si vous avez envie de lire un roman délicat, mélancolique et poignant

3 raisons de ne pas lire Un mariage anglais

  1. Si vous n’êtes pas sensible aux introspections
  2. Si l’autopsie d’un mariage ne titille pas votre curiosité
  3. Si vous cherchez un roman rythmé
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *