J’ai beau y réfléchir, je n’ai pas souvenir d’un roman où tous les personnages m’étaient antipathiques et où chacun représentait un trait de personnalité particulièrement détestable. Marie Neuser a réussi là un tour de force, et ça n’est pas le seul…

Délicieuse de Marie Neuser (éditions Fleuvenoir)

Délicieuse de Marie Neuser (éditions Fleuvenoir)

Délicieuse, c’est l’histoire d’un triangle amoureux. Des êtres liés par le sentiment que l’on imagine le plus pur – l’amour – mais qui loin de les porter, les transformera en monstres d’égoïsme. Martha Delombre est une femme amoureuse de son mari depuis plus de 20 ans. Elle se contente d’un bonheur simple à ses côtés jusqu’au jour où Raph, son cher époux, lui annonce qu’il la quitte pour une autre. Cette autre, Aline Pélissier, a 10 ans de moins et une classe naturelle prompte à faire tourner la tête des maris lassés de leur union émoussée. A ce stade il est facile de juger Aline, la briseuse de ménage ou Raph, le mari infidèle et de s’apitoyer sur le sort de la pauvre Martha esseulée. Sauf que la vie est un peu plus compliquée que ça. Aline, Raph et Martha ont en commun de vouloir aimer et de vouloir croire à l’amour fou quitte à tout sacrifier pour ça. Qui peut les blâmer d’espérer ? Mais ce qui les unit – l’amour et le bonheur égoïste qui va avec – est précisément ce qui va courir à leur perte.

Me mettre à t’aimer, il y a vingt ans et leurs poussières scintillantes, n’avait pas été te choisir, te goûter pour apprécier l’équilibre de la sauce, mais te reconnaître au milieu de l’univers, et m’émerveiller d’avoir enfin retrouvé le rouage manquant qui allait imprimer un mouvement logique à mon existence.

Construit sur la base d’un monologue geignard d’une épouse trahie, Délicieuse est un roman en dents de scie. Je crois que je l’ai autant aimé pour son ambiance malsaine, les liens complexes qui unissent les personnages et les scènes dialoguées qui mettent enfin un peu de rythme à cette complainte de l’épouse délaissée qui fera tout pour récupérer son grand amour que je l’ai détesté pour cette lamentation épuisante sur des pages et des pages de la pauvre Martha. J’ose espérer que c’est ce que l’auteure souhaitait : nous faire perdre petit à petit toute empathie pour l’épouse trahie sans pour autant être en mesure de la reporter sur Raph ou sur Aline. Si c’est ça, c’est brillamment mené. Quant à la fin, il n’y a strictement aucune surprise à en attendre, dès le titre on sait où l’on va, sauf qu’il va falloir 473 pages (je les ai comptées) pour y arriver et se fader d’ici là toutes les jérémiades de l’épouse trompée à qui j’aurais bien filé quelques claques, histoire qu’elle sache enfin pourquoi elle pleure…

En conclusion, impossible de vous dire si j’ai aimé ou non ce roman ni si je le conseille, et de mémoire de lectrice, ça aussi c’est assez rare chez moi.


L’ESSENTIEL

Couverture de Délicieuse de Marie Neuser

Couverture de Délicieuse de Marie Neuser

Délicieuse
Marie NEUSER
Editions Fleuve noir
Sorti le 23/08/2018
473 pages

Genre : drame psychologique
Personnages : Martha Delombre (l’épouse trompée), Raph (le mari), Alex (le fils), Aline Pélissier (la maîtresse)
Plaisir de lecture : ❤❤❤
Recommandation : ni oui ni non
Lectures complémentaires : Une femme entre nous de Greer Hendricks et Sarah Pekkanen, L’échange de Rebecca Fleet, Husbands de Rebecca Lighieri, Les fidélités de Diane Braseur

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

L’histoire commence ainsi : une femme parle à l’homme qu’elle aime.
Devant elle : les restes d’un repas.
Plutôt que le papier, elle a choisi l’écran.
À l’intimité d’une lettre, elle a préféré la vidéo et la multitude des réseaux sociaux.
Cette femme, c’est Martha Delombre, psychologue criminelle habituée aux confessions les plus abominables.
C’est désormais à son tour de se confesser. L’impudeur ? Peu lui importe, car tout le monde doit savoir. À commencer par lui. Le traître.
Peut-on dire adieu à vingt ans d’amour fou en succombant à la première inconnue qui passe ? C’est ce qu’il croyait. Au rythme des likes et des partages, traquant la fréquence des connexions, scrutant le pouls des commentaires, Martha la ténébreuse se montrera prête à tout pour continuer d’exister sans baisser la garde, jusqu’au point de rupture. Celui qu’on n’attendait pas et qui a le pouvoir de redistribuer les cartes.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Délicieuse

  1. Si vous aimez les plumes poétiques et crues
  2. Si l’idée de disséquer le sentiment amoureux vous séduit
  3. Si les monologues vous attirent

3 raisons de ne pas lire Délicieuse

  1. Si vous avez besoin de rythme et d’action
  2. Si les fins qui se devinent trop facilement gâchent votre plaisir
  3. Si les lamentations d’une femme trompée vous ennuient d’avance
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *