Dernier titre lu dans le cadre du prix des nouvelles voix du polar, Femme sur écoute est sans aucun doute celui qui se rapproche le plus de la définition même du polar.

Femme sur écoute de Hervé Jourdain (éditions Pocket)

Femme sur écoute de Hervé Jourdain (éditions Pocket)

Grâce au passé de son auteur, ancien capitaine de police à la brigade criminelle de Paris, on a la chance de lire un roman qui semble parfaitement véridique. Tout sonne juste, rien ne paraît surjoué, depuis les dialogues entre flics jusqu’à ceux, plus casse-gueule en général, entre malfrats. Et c’est ce côté immersif, presque documentaire, qui m’a vraiment plus dans ce roman. En plus de suivre une intrigue bien menée, j’ai eu le sentiment d’en apprendre beaucoup sur le fonctionnement d’une brigade criminelle. Moi qui d’ordinaire délaisse les polars que je trouve ennuyeux dans l’ensemble pour leur préférer largement les thrillers bien plus fascinants d’un point de vue psychologique, j’ai trouvé cette fois un véritable intérêt pour ce roman. D’autant qu’il est particulièrement bien écrit, fluide dans sa construction et sans temps morts. Sans aller jusqu’à un coup de cœur, Femme sur écoute est un roman que je suis sincèrement heureuse d’avoir lu car il m’a un peu réconciliée avec le genre. C’est précisément pour être un peu bousculée dans mes habitudes de lecture que j’ai voulu participer à ce prix.

Le quatuor était inédit : un commandant de police misogyne qui se faisait rabrouer par une subalterne officiant d’ordinaire dans un groupe tiers, une jeune femme débarquée de Singapour en arrêt maladie plus souvent qu’à son tour, le tout dirigé par un commissaire qui consacrait plus de temps à gérer les comptes du service et transmettre en haut lieu des chiffres statistiques qu’à lire les procédures.

Mais vous vous demandez certainement de quoi parle ce roman alors pour faire court, celui-ci s’ouvre sur des écoutes téléphoniques entre une certaine Manon Legendre et une autre jeune femme prénommée Diana. Manon n’a pas tout pour plaire : slasheuse du sexe (comprenez par là qu’elle exerce son talent de différentes manières …), mère d’un bébé qu’elle refourgue dès qu’elle le peut à sa sœur ou à la nounou, fiancée à un escroc qui patiente derrière les barreaux, elle n’a pas vraiment coché toutes les cases d’une vie calme et respectable. Pourtant elle rêve de s’en sortir en montant sa boutique de lingerie, seul moyen qu’elle ait trouvé pour s’extirper du monde de la nuit. Mais si la police s’intéresse à elle, c’est qu’il se passe un sacré nombre d’embrouilles dans son sillage. Je ne vous en dirai pas plus, ce livre va de révélations en révélations, montez à bord, vous allez être servis !


L’ESSENTIEL

Couverture de Femme sur écoute de Hervé Jourdain

Couverture de Femme sur écoute de Hervé Jourdain

Femme sur écoute
Hervé JOURDAIN
Editions Fleuve en GF et Pocket en poche
Sorti le 13/04/2017 en GF et le 11/10/2018 en poche
570 pages 


Genre : roman policier
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : L’empathie d’Antoine Renand, Qui a tué Heidi ? de Marc Voltenauer, Sauvez-moi de Jacques Expert, Meurtres pour rédemption Karine Giebel

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Strip-teaseuse et escort-girl, Manon Legendre ne mène qu’une bataille, celle de son avenir. Son plan : racheter une boutique sur les Champs-Élysées et, par la même occasion, sa respectabilité. Mais ça, c’était avant qu’on pirate sa vie.
Lola Rivière, quant à elle, est de l’autre côté de la barrière. Experte en cybercriminalité, elle vient de rejoindre une équipe de flics aguerris tout juste délogés du légendaire 36, quai des Orfèvres, pour un nouveau cadre aseptisé.
Sans connexion apparente, les deux femmes vont pourtant se rencontrer et naviguer dans les méandres de la cybersécurité, des écoutes et du jeu médiatique. Le plus dangereux prédateur n’est pas forcément celui qu’on croit…

 » Avec Femme sur écoute, le capitaine Hervé Jourdain, ancien de la prestigieuse Crim’, signe un nouveau polar trépidant.  » L’Express

Cet ouvrage a reçu le Prix Charette et le Grand Prix Sang d’encre


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Femme sur écoute

  1. Si vous voulez profiter d’une immersion totale dans le quotidien d’une brigade criminelle
  2. Si vous cherchez un roman policier vraiment bien écrit
  3. Si vous aimez les pavés qui vous tiennent en haleine pendant de longs moments

3 raisons de ne pas lire Femme sur écoute

  1. Si vous êtes totalement allergique aux polars
  2. Si vous n’êtes pas du genre à vous accrocher quand le démarrage est un peu compliqué
  3. Si vous cherchez les grands frissons
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *