L’été des fleurs sauvages devait être une lecture d’été à la fois facile et prenante. Facile elle l’a été mais beaucoup trop pour être prenante.

L'été des fleurs sauvages de Kathryn Taylor (éditions l'Archipel)

L’été des fleurs sauvages de Kathryn Taylor (éditions l’Archipel)

Autant le dire de suite : ce roman a été une déception pour moi. Dès les premières pages j’ai su ce qui m’attendait et à aucun moment je n’ai été surprise par le sens pris par l’histoire. C’est ultra prévisible, comme un téléfilm de l’après-midi. Une sorte de remake de The Holiday (vous savez, le film qui réunit Cameron Diaz, Kate Winslet et Jude Law) teinté d’un mystère pas mystérieux pour deux sous. 

Zoe a perdu son frère de manière tragique quand ils étaient adolescents. Le jeune homme est tombé du haut d’une falaise sur leur lieu de villégiature. Tombé ou poussé ? La famille ne l’a jamais su. Des années après ce drame et alors que Zoe doit subir une lourde opération chirurgicale, la jeune femme décide de s’accorder quelques jours pour tenter de percer le mystère de la mort de son frère. Elle reprend donc contact avec son amie de jeunesse dont les parents possédaient la maison dans laquelle elle avait passé ses vacances plus jeune afin d’y séjourner à nouveau. Hélas la maison est désormais habitée par son ex-amie Rose. Mais très vite une idée vient à l’esprit de Zoe : et si elles échangeaient leurs maisons le temps des vacances ? Rose a toujours rêvé de passer quelques jours à Londres et Zoe tient absolument à renouer avec son passé dans les Cornouailles. L’échange fait, les jeunes femmes vont vivre des aventures chacune de leur côté. Zoe va enfin savoir ce qui est arrivé à son frère tout en affrontant Jack, son amour de jeunesse, à qui elle n’a plus donné signe de vie après le drame. Rose va s’accorder le temps de vivre et laisser derrière elle ses obligations de mère célibataire. 

Repose-toi bien, avait dit Rose. Zoe poussa un profond soupir. « Au contraire, le moment est venu pour moi d’affronter les fantômes du passé », se dit-elle en regagnant la maison d’un pas décidé.

Voilà dans les grandes lignes ce qui vous attend dans ce roman aux airs de romance. Je vous souhaite de tout coeur de faire partie des lecteurs charmés par cette histoire. Mais si dès le résumé vous avez une impression de déjà lu ou vu, passez votre chemin car vous risquez de vous ennuyer ferme comme moi. Aucune révélation ni aucun twist ne viendra contredire cette impression. L’originalité n’est vraiment pas ce qui domine dans ce roman. Dommage… Je tenterai bientôt un second essai avec cette auteure car j’ai Daringham Hall dans ma pal. Sait-on jamais, je pourrais bien être surprise cette fois.


L’ESSENTIEL

Couverture poche de L'été des fleurs sauvages de Kathryn Taylor

Couverture poche de L’été des fleurs sauvages de Kathryn Taylor

L’été des fleurs sauvages
Kathryn TAYLOR
Editions L’Archipel en GF et en poche
Sorti le  16/07/2020 en GF et le 10/06/2021 en poche
336 pages

Genre :  romance
Plaisir de lecture : ❤❤❤
Recommandation : oui aux amateurs du genre
Lectures complémentaires : Ceux qui s’aiment finissent toujours par se retrouver de Sonia Dagotor, Les secrets de Cloudesley de Hannah Richell, D’une vie à l’autre de Martine Delomme

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Zoé doit faire face à une décision difficile. Une opération chirurgicale pourrait lui sauver la vie, mais elle n’est pas sans risques…

Alors, sur un coup de tête, elle décide de retourner à Penderak, station balnéaire des Cornouailles où elle a passé, adolescente, les plus beaux étés de son existence – et connu un drame.

Quatorze ans se sont écoulés. Pour la trentenaire encore célibataire, il est temps de lever le voile sur le cauchemar qu’elle a vécu. Et d’affronter Jack, qu’elle n’a cessé d’aimer…


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire L’été des fleurs sauvages

  1. Ca se lit facilement
  2. Ca plaira aux plus romantiques
  3. C’est parfait pour la plage

3 raisons de ne pas lire L’été des fleurs sauvages

  1. C’est ultra prévisible
  2. C’est ultra calibré
  3. C’est ultra ennuyeux
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *