Pourquoi diable les histoires d’amitiés trahies donnent-elles de si bons romans ? Qu’est-ce qui se cache dans ces relations « à la vie, à la mort » qui finissent de manière décevante dans les non-dits, les petites déceptions du quotidien, voire dans le pire des cas, dans des manipulations révélées au grand jour ?

Sous le soleil de mes cheveux blonds d'Agathe Ruga (éditions Stock Arpège)

Sous le soleil de mes cheveux blonds d’Agathe Ruga (éditions Stock Arpège)

Si ce thème vous intéresse autant que moi, je ne peux que vous conseiller la lecture de Nous rêvions juste de liberté d’Henri Loevenbruck, De si bons amis de Joyce Maynard et désormais de Sous le soleil de mes cheveux blonds d’Agathe Ruga. Chacun à sa manière aborde le chagrin d’amitié mais c’est ce dernier qui en livre la version la plus intime et la plus à fleur de peau. Normal, ici on ne sait plus bien si on a affaire à de la fiction ou à un récit autobiographique. On le devine bien sûr mais il faut toujours se méfier des apparences. Dans tous les cas, il faut bien qu’il y ait une bonne dose de vérité dans ce roman pour parler avec autant de justesse de la rupture amicale. Il faut l’avoir vécu dans ces tripes, cet abandon, pour parvenir à décrire toutes les répercussions que cette décision radicale peut avoir sur une vie.

Je détiens soudain la vérité. Nous n’avons rien décidé, rien voulu, rien choisi. Les êtres entrent et sortent de nos vies sans rien commander.

Je n’ai pas lu ce roman pour Agathe Ruga car je ne suis pas précisément du genre groupie, bien au contraire, la mode des influenceurs a plutôt tendance à me faire fuir. Si j’ai lu ce roman c’est pour Brune et Brigitte, pour connaître leur histoire, la confronter à la mienne et voir ce qu’il en ressortait, avec le secret espoir qu’elle puisse m’aider à comprendre. J’étais curieuse, autant qu’angoissée par ce que j’allais découvrir. Finalement je ressors de cette lecture médusée de voir à quel point des histoires très différentes peuvent engendrer une même fin. Et je découvre un peu sur le tard qu’il y a mille et une manières de s’aimer – en amour comme en amitié – mais qu’il y en a bien peu de se quitter : avec classe, avec indifférence, avec colère ou avec mépris. J’aurais préféré la classe… Toujours est-il que sans rupture amicale, je n’aurais jamais ouvert ce livre et je serais passée à côté d’un petit bijou mêlant une plume particulièrement mature pour un premier roman et une histoire livrée sans fard par une auteure qui en a, contrairement à Brigitte…

Merci Agathe de m’avoir rappelé qu’à quelque chose malheur est bon : pour toi ça a donné ce merveilleux livre et l’aventure qui va avec et pour moi le plaisir de le lire et un magnifique week-end passé en ta compagnie à découvrir ton histoire qui est désormais aussi un peu la mienne.


L’ESSENTIEL

Couverture de Sous le soleil de mes cheveux blonds d'Agathe Ruga

Couverture de Sous le soleil de mes cheveux blonds d’Agathe Ruga

Sous le soleil de mes cheveux blonds
Agathe RUGA
Editions Stock Arpège
Sorti le 27/02/2019 en GF
228 pages

Genre : roman autobiographique
Personnages : Brune et Brigitte, Valéry le mari de Brune, Marceau son ami et témoin de mariage
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : De si bons amis de Joyce Maynard, Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

L’une est blonde, secrète et bourgeoise. Au lycée, on la surnomme Brigitte. L’autre, extravertie et instable, répond au nom de Brune. Toutes deux sont encore des jeunes filles pleines d’avenir. Ensemble, elles se le promettent, elles pourront tout vivre.Traversant les années folles de la jeunesse, elles découvrent la joie d’aimer, de danser, de rire et de boire jusqu’au petit matin en rêvant à leurs destins de femmes. Mais un étrange jour d’été, tout s’arrête brusquement. Sans donner aucune explication, Brigitte rompt leur amitié et disparaît.
Les années passent mais n’effacent pas la douleur de l’absence. Lorsque Brune tombe enceinte, le moment est venu de comprendre ce qui s’est joué entre elles, ce qui les a unies puis séparées. D’autant que Brigitte, dont elle n’avait plus la moindre nouvelle, revient la hanter : dans ses rêves, elle aussi attend un enfant… Avec brio, Agathe Ruga explore une tranche de vie aussi enivrante que violente, celle des premières fois, de l’éveil de la féminité, du passage à l’âge adulte et des désillusions, jusqu’à la délivrance.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Sous le soleil de mes cheveux blonds

  1. Si vous voulez découvrir un premier roman totalement maîtrisé tant dans le style que dans la narration
  2. Si vous aimez les romans qui autopsient les relations humaines
  3. Si vous voulez lire un chant d’amour assez exceptionnel

3 raisons de ne pas lire Sous le soleil de mes cheveux blonds

  1. Si vous n’êtes pas sensible à la littérature intimiste
  2. Si les histoires de nanas vous en voyez assez au quotidien
  3. Si vous êtes un peu du genre prude ou carrément coincé
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *