Voici certainement l’essai que j’attendais le plus pur le Grand prix des lectrices Elle 2020. Hélas pour moi, la déception et l’exaspération ont été à la hauteur de l’attente…

L'avenir de la planète commence dans notre assiette de Jonathan Safran Foer (éditions de l'Olivier)

L’avenir de la planète commence dans notre assiette de Jonathan Safran Foer (éditions de l’Olivier)

Que c’est confus, que c’est digressif, que c’est caricatural, que c’est mal ficelé… Ce plaidoyer est tout bonnement horripilant. A trop vouloir convaincre, l’auteur en devient ridicule en comparant l’incomparable et en allant chercher très loin des situations qui n’ont rien à voir avec le sujet pour essayer par tous les moyens d’y voir un parallèle avec les enjeux environnementaux. Il veut forcer les consciences et prouver l’urgence mais sa démonstration n’a rien de structuré et contrairement à ce que pourrait laisser croire le titre et la 4e de couverture, le lecteur n’est pas plus avancé, après être parti dans tous les sens, sur la manière dont il peut agir concrètement.

 

La plupart des gens veulent faire ce qui est bon pour le monde, pourvu que cela ne leur coûte rien personnellement.

Les redites sont nombreuses, la logique m’échappe parfois, le premier chapitre me semble totalement hors de propos tandis que la seconde partie rédigée sous forme de listes à puces n’est qu’une succession de constats et de chiffres avant d’attaquer une troisième partie qui débute sur Mars puis rend visite à la grand-mère de l’auteur avant de poursuivre dans la chambre de son fils. Moi qui aime savoir où je vais quand je lis, me voilà servie : nulle part !

L’auteur s’est fait plaisir en instaurant un dialogue avec son lecteur. On le sent passionné par sa cause, heureux de faire des émules. Cela aurait pu être plaisant à regarder lors d’une conférence par exemple, à l’oral dans tous les cas, car à lire, c’est une véritable tannée.

L’avenir de la planète commence dans notre assiette est le document sélectionné par le jury de décembre pour le Grand prix des lectrices Elle 2020.

 


L’ESSENTIEL

Couverture de L'avenir de la planète commence dans notre assiette de Jonathan Safran Foer

Couverture de L’avenir de la planète commence dans notre assiette de Jonathan Safran Foer

L’avenir de la planète commence dans notre assiette
Jonathan SAFRAN FOER
Editions de l’Olivier
Sorti le 17/10/2019
304 pages

Genre : essai
Plaisir de lecture : ❤❤
Recommandation : non

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

« Des millions de gens vont mourir à cause du réchauffement climatique. Des centaines de millions de gens vont devenir des réfugiés climatiques. Ces chiffres comptent, parce que ce ne sont pas seulement des chiffres – il s’agit d’individus, avec chacun une famille, des habitudes, des phobies, des allergies, des aliments préférés, des rêves récurrents, une chanson qui lui est restée dans la tête, des empreintes uniques et un rire particulier. […] Il est difficile de prendre en charge des millions de vies. Mais il est impossible de ne pas prendre soin d’une seule. Cependant, peut-être n’avons-nous pas besoin de nous soucier de ces millions de gens. Il nous suffit de les sauver. »

Après l’immense succès de Faut-il manger les animaux ?, Jonathan Safran Foer revient à la charge : l’élevage intensif des animaux est responsable du dérèglement climatique. L’extinction de la planète aura lieu parce que nous mangeons trop de viande. Avec empathie, avec humour, l’auteur analyse les défis auxquels nous devons faire face. Parce qu’il n’est pas trop tard pour inverser la tendance. Et que l’avenir de la planète commence maintenant, dans notre assiette.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire L’avenir de la planète commence dans notre assiette

  1. Si l’avenir de la planète vous préoccupe
  2. Si vous avez déjà entamé une réflexion sur votre alimentation
  3. Si vous cherchez un livre qui vienne nourrir votre réflexion

3 raisons de ne pas lire L’avenir de la planète commence dans notre assiette

  1. Si vous cherchez des solutions concrètes plutôt que des « y a qu’à faut qu’on »
  2. Si vous voulez lire une thèse éclairée, un tant soit peu scientifique
  3. Si vous détestez les auteurs qui partent dans tous les sens
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *