Voilà un roman qui réunit tous les ingrédients pour me plaire : une écriture fluide, une histoire de huis clos familial originale, une réelle tension psychologique et pourtant ça n’a pas pris.

La fille du roi des marais de Karen Dionne (éditions JC Lattès)

La fille du roi des marais de Karen Dionne (éditions JC Lattès)

Si j’ai bien conscience que ce livre à de quoi ravir les amateurs de bons thrillers, je ne parviens pas à expliquer pourquoi il m’a laissée sur le bord du chemin.

Certes j’ai trouvé certaines scènes trop vite expédiées pour me laisser le temps de ressentir l’urgence du moment.

Certes les flash-back introduits systématiquement par un extrait d’un conte d’Andersen ne m’ont pas spécialement passionnée.

Certes mon âme de Brigitte Bardot en a pris un coup en lisant certaines scènes de chasse absolument effroyables.

Certes… mais ces bémols n’auraient pas dû l’emporter face au portrait de cette gamine envoûtée par son monstre de père et cruelle envers sa pauvre mère si fragile, par loyauté et mimétisme idiot.

Je pense aussi qu’il le considérait comme une menace. Il m’avait laissée garder Rambo au départ pour me montrer sa générosité, mais quand je me suis mise à aimer ce chien, d’un amour aussi vrai que celui que je portais à mon père, il est devenu jaloux. Il pensait que l’amour était un tout qu’on divisait.

Cette enfant qui ne sait pas d’où elle vient ni qui elle est vraiment et qui n’a pas du tout conscience de mener une existence anormale.

J’aurais dû beaucoup plus m’intéresser à ce que ressentais cette petite recluse… Il y avait matière à empathie ou à antipathie envers les membres de cette famille et pourtant le seul qui est parvenu à me faire ressentir quelque chose c’est Rambo, le chien.

Mais il en va ainsi dans la vie, il y a des rencontres qui ne créent pas l’étincelle. Malgré tout je recommande chaudement ce roman aux amateurs du genre car je pense franchement qu’il a tout pour plaire à d’autres lecteurs.


L’ESSENTIEL

Couverture La fille du roi des marais de Karen Dionne

Couverture La fille du roi des marais de Karen Dionne

La fille du roi des marais
Karen DIONNE
Editions JC Lattès
Sorti en GF le 07/03/2018
400 pages

Genre : thriller
Personnages : Helena la fille et Jacob son père surnommé le roi des marais
Plaisir de lecture : ❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : My absolute darling de Gabriel Tallent, La vraie vie d’Adeline Dieudonné, Les démoniaques de Mattias Köping

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Enfin, Helena a la vie qu’elle mérite  ! Un mari aimant, deux ravissantes petites filles, un travail qui occupe ses journées. Mais quand un détenu s’évade d’une prison de sa région, elle mesure son erreur  : comment a-t-elle pu croire qu’elle pourrait tirer un trait sur son douloureux passé  ? Car Helena a un secret  : elle est l’enfant du viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage, sans eau courante. Née deux ans plus tard, Helena aimait cette enfance de sauvageonne. Et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait aussi… jusqu’à ce qu’elle découvre toute sa cruauté. Vingt ans après, elle a enfoui ses souvenirs si profondément que même son mari ignore la vérité. Mais aujourd’hui son père a tué deux gardiens de prison et s’est volatilisé dans les marais, une zone qu’il connaît mieux que personne. Malgré la chasse à l’homme lancée par les autorités, Helena sait que la police n’a aucune chance de l’arrêter. Parce qu’elle a été son élève, la seule personne capable de retrouver cet expert en survie, que la presse a surnommé Le Roi des Marais, c’est sa fille.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire La fille du roi des marais

  1. Si vous cherchez un livre qui vous prend vraiment aux tripes
  2. Si vous avez lu et aimé My absolute darling
  3. Si les histoires de manipulation vous fascinent

3 raisons de ne pas lire La fille du roi des marais

  1. Si vous un lecteur à l’âme sensible
  2. Si vous n’aimez pas du tout les romans qui ont un petit côté glauque
  3. Si vous ne parvenez pas à accrocher quand le déroulé d’un thriller est assez prévisible
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *