Si vous lisez ce roman, il y a de fortes chances que vous le refermiez la rage au ventre et le coeur serré. Vous risquez de chercher la morale à cette histoire mais il n’y en a pas.

Les indifférents de Julien Dufresne Lamy (éditions Belfond)

Dans Les indifférents, Julien Dufresne-Lamy dresse le portrait d’une jeunesse dorée sur le bassin d’Arcachon. Une bande de gamins qui a tout sauf une morale, une éthique, un savoir-être en société, une conscience des autres.

Ces indifférents au monde qui les entoure ne font que reproduire un schéma familial qui veut que, quand on a l’argent, rien n’est un problème, les autres n’existent pas vraiment puisqu’avec de l’argent, beaucoup d’argent, on contrôle tout et tout le monde.

C’est aussi simple que ça, la vie vue par les Indifférents. Et gare à ceux qui oseraient défier leur pouvoir : on n’échappe pas aux Indifférents, jamais !

 

On peut trinquer tous ensemble le temps d’un verre. On ne craint rien ni personne, on ne pense qu’à nous. Nous sommes les Indifférents, à la vie, à la mort.

Ce récit féroce et révoltant me fait beaucoup penser aux Garçons de l’été car il a su éveiller en moi les mêmes sentiments de malaise et d’injustice. C’est le genre de roman qui vous happe et ne vous lâche plus, un roman fort avec, cette fois, une fin inoubliable.


L’ESSENTIEL

Couverture des Indifférents de Julien Dufresne Lamy

Couverture des Indifférents de Julien Dufresne Lamy

Les indifférents
Julien DUFRESNE LAMY
Editions Belfond
Sorti en GF le 01/02/2018
336 pages

Genre : roman psychologique, roman d’apprentissage
Personnages : Justine et les indifférents : Théo Castillon, Léonard et Daisy
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : Les garçons de l’été de Rebecca Lighieri, Le douzième chapitre de Jérôme Loubry

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Ils sont les enfants bénis. Les élus. Ils se surnomment les Indifférents.
Ils sont les enfants bénis. Les élus. Ils se surnomment les Indifférents.
Une bande d’adolescents bourgeois mène une existence paisible sur le bassin d’Arcachon. Justine arrive d’Alsace avec sa mère, recrutée par un notable du coin. Elle rencontre Théo, le plus jeune fils de la famille, et, très vite, intègre son clan.
De ces belles années, Justine raconte tout. Les rituels, le gang, l’océan. Cette vie d’insouciance parmi les aulnes et les fêtes clandestines, sous le regard des parents mondains.
Mais un matin sur la plage, un drame survient. Les Indifférents sont certainement coupables.
La bande est devenue bestiale.
Dans un style haletant et incisif, le nouveau roman de Julien Dufresne-Lamy dessine le portrait d’une jeunesse aussi cruelle que prodigieuse.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Les indifférents

  1. Si vous cherchez une histoire dure qui vous révoltera à coup sûr
  2. Si vous aimez les romans d’apprentissage, les histoires sur la jeunesse dorée
  3. Si vous avez lu et aimé Les garçons de l’été de Rebecca Lighieri

3 raisons de ne pas lire Les indifférents

  1. Pour moi il n’y a aucune raison valable de ne pas lire ce roman, c’est le genre de roman susceptible de plaire véritablement au plus grand nombre
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *