Tout. Ce livre avait tout pour me plaire : un auteur que j’ai découvert et adoré avec Le vide, un thème – la loi du talion – qui donne matière à réflexion, un résumé alléchant et une couverture que je trouve magnifique.

Les 7 jours du talion de Patrick Senécal (éditions Fleuve noir)

Les 7 jours du talion de Patrick Senécal (éditions Fleuve noir)

Les 7 jours du talion est le roman que j’avais le plus envie de lire en ce début d’année. A partir de là vous pouvez imaginer mon énorme déception quand je vous dis que je me suis terriblement ennuyée.

Je me suis faite avoir à mon propre jeu : tout ce qui fait la substance de ce livre tient dans son résumé. Ça a l’air passionnant sur le papier cette histoire d’un père résolu à venger sa fille, violée et assassinée, en faisant vivre 7 jours de torture à son meurtrier avant de l’exécuter. Oui, mais pas besoin de 360 pages pour ça : vous savez déjà tout. Et on se rend vite compte de l’arnaque que représente ce scénario quand on voit le livre découpé en 8 chapitres : le meurtre puis un chapitre par jour. Assez rapidement je me suis dis que ça allait être long cette histoire et effectivement ce fut laborieux. Aucune surprise, aucune réflexion, aucune émotion si ce n’est du dégoût pour certaines scènes de torture. Mais c’est peut-être là le seul intérêt de ce roman : les amateurs d’hémoglobine trouveront sans doute plus leur compte que moi qui voulait me triturer les méninges.

C’est facile d’être un bien-pensant quand tout va bien dans sa vie ! C’est facile d’être humaniste quand on n’a pas connu la souffrance et le malheur

Après m’être sentie enrichie par la lecture de L’empreinte portant sur le même thème, je me sens là comme une ado devant un film d’horreur au scénario faiblard et aux scènes dégueulasses.

Le pire : je n’ai même pas été assez touchée pour me poser la seule et ultime question : et moi qu’aurais-je fait à sa place ?


L’ESSENTIEL

Couverture des 7 jours du Talion de Patrick Senécal

Couverture des 7 jours du Talion de Patrick Senécal

Les 7 jours du talion
Patrick SENECAL
Editions Fleuve noir
Sorti le 15/11/2018
360 pages

Genre : thriller virant à l’horreur
Personnages : Bruno Hamel (père de la petite Jasmine assassinée), Hervé Mercure (inspecteur), Anthony Lemaire (le monstre)
Plaisir de lecture : ❤❤
Recommandation : non (Le vide du même auteur est nettement mieux)
Lectures complémentaires : Vengeances Et La maison de l’assassin de Bernhard Aichner, L’empreinte d’Alexandria Marzano-Lesnevich, Les démoniaques de Mattias Köping

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Bruno Hamel et sa compagne Sylvie forment un couple bourgeois à l’existence tranquille, avec leur fille unique de sept ans. Tout bascule un jour d’automne, où Jasmine ne rentre pas de l’école. Après quelques heures de recherches, elle est retrouvée morte — elle a été violée et étranglée—, dans les fourrés près de l’école. Dès lors, l’univers de Bruno vacille. Il se fait de plus en plus distant, gagné par une haine sourde. Aussi, lorsque la police arrête le meurtrier, un terrible projet germe dans son esprit : il va s’emparer du coupable et lui faire payer ce qu’il a fait à sa petite fille. Le jour de sa comparution, il le kidnappe. Tandis que la police fait tout pour le retrouver avant qu’il ne soit allé trop loin, Bruno s’enferme avec le meurtrier dans un chalet isolé, au fond de la forêt québécoise. Sept jours au cours desquels le chirurgien si humain et fou d’amour pour sa fillette s’enfonce dans une folie de vengeance glaciale, jusqu’à ne plus savoir : le monstre, est-ce lui ou l’autre ?


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Les 7 jours du talion

  1. Si vous adorez vous mettre à la place des personnages
  2. Si vous aimez les romans choquants
  3. Si vous appréciez une écriture fluide, aux tournures de phrases simples

3 raisons de ne pas lire Les 7 jours du talion

  1. Si vous n’aimez pas les histoires trop limpides, qui se laissent deviner
  2. Si les scènes d’horreur ne sont pas votre tasse de thé
  3. Si vous êtes un farouche opposant à la loi du talion
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *