Encore un très bon thriller découvert en audio. Encore une héroïne coincée dans sa somptueuse maison, mais la comparaison avec Derrière les portes s’arrêtera là car l’intrigue de La fille d’avant est bien différente. Imaginez plutôt…

La fille d'avant de JP Delaney (éditions audio Audiolib)

La fille d’avant de JP Delaney (éditions audio Audiolib)

A la recherche d’un appartement en location pas trop cher, vous tombez sur une maison de rêve sortie tout droit d’un magazine d’architecture.

Imaginez que l’on vous propose cette maison en échange d’un loyer modéré mais d’une liste d’obligations et d’interdictions démentielle.

Seriez-vous prêt à tout pour vivre un rêve de béton ?

Et si l’on vous disait que la précédente locataire y a trouvé la mort, seriez-vous toujours prêt à tous les sacrifices pour emménager au One Folgate Street ?

 

 

Dans notre société, l’austérité est associée à la privation et à la pauvreté. Pour les Japonais, c’est la forme suprême de la beauté, ce qu’ils appellent shibui.

Original dans sa forme, ce roman l’est un peu moins par son intrigue mais ça reste efficace et l’on se prend à faire travailler l’imaginaire pour se représenter cette maison absolument incroyable.


L’ESSENTIEL

Couverture de l'édition poche de La fille d'avant de JP Delaney

Couverture de l’édition poche de La fille d’avant de JP Delaney

La fille d’avant
JP DELANEY
Lu par Ingrid Donnnadieu et Floriane Muller
Fleuve éditions
Sorti en GF le 08/03/2017 et le 11/10/2017 en audio
512 pages (9h22 d’écoute)

Genre : thriller domestique
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Personnages principaux : Jane, la nouvelle locataire de One Folgate Street, Emma l’ancienne locataire et Edward Monkford le propriétaire et architecte des lieux.
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : Derrière les portes et Défaillances de B.A Paris, Sa vérité de Melanie Raabe, L’échange de Rebecca Fleet

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, Jane est conquise par cette maison ultramoderne, minimaliste, parfaite pour tourner la page après le drame éprouvant qu’elle vient  de vivre. Mais, pour la louer, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Notamment répondre régulièrement à des questionnaires intrusifs. Jane apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée, lui ressemble étrangement et a connu une fin tragique. Irrémédiablement, Jane s’engage sur la même voie, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et ressent la même terreur que la fille d’avant.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire La fille d’avant

  1. Pour la description de cette maison absolument incroyable
  2. Pour le côté huis clos étouffant
  3. Pour le personnage hors du commun d’Edward Monkford

3 raisons de ne pas lire La fille d’avant

  1. Si vous n’aimez pas spécialement les thrillers psychologiques
  2. Si vous cherchez un roman avec une tension extrême
  3. Si vous redoutez les fins un peu moyennes
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *