On va pas y aller par quatre chemins : j’ai adoré le premier tome de cette saga que je compte bien lire jusqu’au dernier !

La terre des mensonges d'Anne B. Ragde (éditions poche 10/18)

La terre des mensonges d’Anne B. Ragde (éditions poche 10/18)

Ça démarre comme un roman choral où l’on fait tour à tour connaissance avec un conseiller funéraire raide comme la mort, un fermier dans le plus pur genre bouseux et un homo gaga de petits objets en cristal de Swarovski.

Dans le registre des clichés on a rarement fait mieux. Et la question que tout lecteur se pose : mais qu’ont-ils donc en commun ?

Réponse : une mère qui se meurt et au chevet de laquelle ils vont se réunir après des années passées à s’ignorer cordialement.

Voilà le point de départ idéal pour faire surgir les secrets de famille et éclater des vérités que personne n’avait envie d’entendre. C’est tellement bon, tellement bien écrit que j’ai de suite acheté les deux autres tomes sortis en poche. Je pense retrouver très vite les Neshov, ils me manquent déjà !

Cela sentait mauvais ici. Des odeurs qui dissimulaient et mentaient. Trop propre, c’était beaucoup trop propre ici. Incroyablement propre. Absurde. Les gens tombaient malades de l’excès de propreté, perdaient leur capacité de résistance. Ce n’était pas naturel.


L’ESSENTIEL

Couverture de La terre des mensonges d'Anne B. Ragde

Couverture de La terre des mensonges d’Anne B. Ragde

La terre des mensonges
Anne B. RAGDE
Editions 10/18 Sorti en poche le 03/03/2011
352 pages

Genre : saga familiale
Personnages : Anna Neshov, la mère qui se meurt, Torunn la petite-fille et les frères Neshov
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : les autres tomes ( La ferme des Neshov, L’héritage impossible, L’espoir des Neshov et Un amour infaillible)

 

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Entre surprises et révélations, trois frères, que tout sépare et qui ont choisi de vivre séparé les uns des autres mais aussi d’eux-mêmes, se retrouvent dans un époustouflant huis-clos psychologique.

Quelques jours avant Noël, en Norvège, dans une ferme délabrée de Trondheim, la tyrannique Anna Neshov se meurt. Ses trois fils, leur père, ombre fantomatique et Torunn, l’unique petite-fille, se retrouvent alors pour la première fois pour une confrontation explosive où éclateront les drames secrets dont sont tissées leurs vies…

 » C’est tellement authentique, tellement brûlant de vérité – avec une écriture qui a la puissance d’un brise-glace -, qu’Anne Ragde nous prend aux tripes.  »
André Clavel, Lire

Traduit du norvégien
par Jean Renaud


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire La terre des mensonges (et toute la saga des Neshov)

  1. Si vous raffolez des sagas familiales

  2. Si vous aimez les romans venus du froid

  3. Si vous aimez les romans qui passent du rire aux larmes

3 raisons de ne pas lire La terre des mensonges (et toute la saga des Neshov)

  1. Si vous n’avez pas accroché avec le premier tome

  2. Si vous n’êtes pas sensible aux romans d’atmosphères

  3. Si vous les cultures nordiques ne vous attirent vraiment pas

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *