Adrien aime Sonia. Adrien est fou amoureux de Sonia. Adrien ne se voit pas vivre sans Sonia. Mais Sonia doit très bien se voir sans Adrien puisqu’elle a voulu faire une pause. Et voila maintenant qu’en plus elle ne répond plus aux SMS d’Adrien…

Le discours de Fabrice Caro (éditions Gallimard)

Le discours de Fabrice Caro (éditions Gallimard)

Et ça, Adrien ça le rend complètement fou, totalement parano, absolument dingo. Mais quelle idée aussi d’envoyer un SMS à Sonia pile avant un dîner en famille ? Comment va-t-il pouvoir aller au bout de cette soirée en compagnie de ses parents, de sa sœur et de son futur mari, alors que l’amour de sa vie a vu son SMS mais ne lui répond pas. Les minutes puis les heures s’égrainent et toujours aucun signe de Sonia. Adrien aimerait ruminer en paix, interpréter tranquillement de toutes les manières possibles ce silence qui en dit forcément long. Il y a nécessairement une bonne raison à cette absence de réponse, Adrien le sait, ça ne peut pas se finir comme ça entre Sonia et lui.

Evidemment c’est pile au moment où son désœuvrement est à son maximum qu’Adrien se fait alpaguer par son futur beau-frère qui lui demande de prononcer un discours pour sa sœur, le jour de son mariage. « Tu comprends, ça lui ferait tellllement plaisir ! » Quand on vous dit que les emmerdes n’arrivent jamais seules…

 

Je suis en train de manger du gigot et du gratin dauphinois alors que le fruit de mon tourment est ailleurs et qu’une fourchette menace à tout moment de grincer dans l’assiette et la discussion ne porte même pas sur l’amour, ou la poésie, ou le sens de la vie, non, on parle de chauffage au sol, de vacances en Sardaigne, de Jean-François, le fils du voisin, qui a fait construire, tu entends ça Adrien, il a fait CONSTRUIRE. Pour ma mère, le monde se divise en trois catégories : ceux qui ont un cancer, ceux qui font construire et ceux qui n’ont pas d’actualité particulière.

 

Par la voix geignarde d’un Alain Chabat qui campe parfaitement ce quadra looser aussi touchant que déprimant, le lecteur-auditeur plonge dans les souvenirs d’enfance d’Adrien qui serviront à nourrir son discours avant de saisir des bribes de sa relation avec Sonia lorsque ses pensées s’échappent vers sa belle. Adrien parviendra-t-il à pondre ce fameux discours ? Sonia finira-t-elle par lui répondre ? Ont-ils encore un avenir commun ? Dans cette comédie douce amère, on rit de, tout autant qu’on pleure avec Adrien. Qui n’a jamais vu sa vie suspendue à un appel ou à un SMS ? Qui ne s’est jamais retrouvé de corvée de discours de mariage ? On compatit à ses malheurs et on se surprend à l’encourager par la pensée quand il cherche comment débuter un discours qui doit être original alors même que le concept est terriblement conventionnel. On aimerait lui dire que la rumination, l’extrapolation et l’expectative sont ses pires ennemies et qu’il ferait bien de penser à autre chose plutôt que de regarder son portable toutes les cinq minutes. On aimerait lui venir en aide, alléger son fardeau mais à la place on rit parce qu’Adrien, en ce moment précis, ne supporte plus rien, ni les digressions de son père, ni le gâteau au yaourt de sa mère, pas plus que ce beau-frère très collet monté qui a eu l’idée de génie de venir l’emmerder avec son discours alors que Sonia ne répond pas !


L’ESSENTIEL

Couverture de Le discours de Fabrice Caro

Couverture de Le discours de Fabrice Caro

Le discours
Fabrice CARO
Editions Gallimard
Sorti le 04/10/2018 en GF et le 06/06/2019 en audio
208 pages (3h20 d’écoute)
Lu par Alain Chabat

Genre : comédie
Personnages : Adrien et sa famille, et Sonia
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : Vous prendrez bien un dessert de Sophie Henrionnet

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

C’est le début d’un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex. Entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres, se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleures comédies romantiques. Un récit savamment construit où le rire le dispute à l’émotion.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Le discours

  1. Si vous aimez les comédies qui se lisent d’une traite
  2. Si vous avez un faible pour les anti-héros
  3. Si vous aussi vous avez un discours de mariage à écrire et voulez vous sentir un peu moins seul(e)

3 raisons de ne pas lire Le discours

  1. Si les mecs un peu loosers et geignards vous horripilent
  2. Si vous n’êtes pas branché comédies légères
  3. Si vous ne supportez pas Alain Chabat (ceci dit il vous reste la version papier dans ce cas)
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *