Après Les actes, Cécile Guidot nous offre une nouvelle immersion dans le monde feutré du notariat. On y retrouve Claire, la jeune notaire tatouée, et ses collègues plus guindés mais dans une forme loin d’être olympique…

Les volontés de Cécile Guidot (éditions JC Lattès)

Les volontés de Cécile Guidot (éditions JC Lattès)

Que s’est-il donc passé entre Les actes et Les volontés pour que ce second tome des aventures d’une notaire trentenaire plutôt rock’n roll soit à ce point loupé ? La déception est à la hauteur de l’attente que j’avais en découvrant la sortie de ce nouveau titre de Cécile Guidot. Je me faisais une telle joie de retrouver cette étude notariale avec son lot de notaires associés cyniques et de  stagiaires prêts à tout pour gravir les échelons. Je pensais savoir à quoi m’attendre : des saynètes qui m’en apprendraient beaucoup sur la nature humaine tout autant que sur le droit de la famille. Hélas, les petites histoires croustillantes sont noyées dans un déluge de descriptions et de dialogues sans intérêt. Aucune histoire ne se dessine vraiment dans ce roman, c’est un fatras assez indigeste avec une foultitude de personnages qu’on a bien du mal à resituer et des dialogues qui s’enchaînent sans que l’on ne comprenne qui parle. J’ai tenu un tiers du livre mais je n’ai pas réussi à poursuivre au-delà car plus j’avançais moins je voyais où l’auteure voulait nous emmener.

Les clients fortunés qu’elle avait pu observer attentivement dans son métier de notaire, sous des apparences élégantes et policées, n’étaient ni moins fous, ni moins vulgaires, ni moins mauvais ; l’argent leur permettait même de l’être davantage. Les classes sociales se distinguaient par le pouvoir, l’argent, les codes, mais la nature humaine était vérolée à tous les étages. C’était pire et moins excusable chez les puissants qui devaient montrer l’exemple.

Non vraiment, je ne peux pas vous conseiller cette lecture. En revanche, je vous invite avec plaisir à lire son premier tome, Les actes. Si vous avez toujours rêvé d’être une petite souris pour observer la vie de vos contemporains, vous devriez y trouver votre compte.


L’ESSENTIEL

Couverture de Les volontés de Cécile Guidot

Couverture des volontés de Cécile Guidot

Les volontés

Cécile GUIDOT
Editions JC Lattès
Sorti en GF le 10/06/2020
300 pages

Genre : fresque sociale
Personnages : Claire Castaigne, jeune notaire salariées et l’ensemble de ses collèges de l’office notarial
Plaisir de lecture : ABANDON
Lectures complémentaires : Les actes de la même auteure, Madame d’Alix Laine, Gourou(e) de Murielle Renault

 

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Claire a la trentaine, roule à moto, porte des tatouages, vit seule. Rien ne la destinait à travailler dans un office notarial, dans cet univers feutré, avec ses codes, ses affinités, ses rivalités particulières. C’est une notaire douée mais iconoclaste : sauvage, rebelle, idéaliste. Elle dénoue des affaires complexes : un neveu qui doit gérer la succession de son oncle et de sa tante et s’occuper de leurs enfants, le double divorce d’un homme bigame, une artiste qui veut déshériter son fils, une femme qui révèle au cours d’une donation l’inceste qu’elle a subi dans son enfance, un homme handicapé oublié dans une maison spécialisée, dont Claire recherche la famille.

Après la révélation Les Actes, Cécile Guidot nous offre une nouvelle plongée dans le cœur battant d’un office notarial avec en toile de fond la réforme Macron qui a révolutionné le notariat. Les masques tombent et montrent que les actes sont souvent éloignés des volontés.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Les volontés

  1. Si vous avez lu et aimé Les Actes

  2. Si le notariat vous attire

  3. Si vous avez toujours rêvé de vous transformer en petite souris pour observer vos contemporains

3 raisons de ne pas lire Les volontés

  1. Il n’y a pas réellement d’histoire à laquelle se raccrocher

  2. On ne comprend jamais vraiment qui parle dans les dialogues

  3. Ça manque de nerf et d’intérêt

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *