Virginia et Jenny sont sœurs. L’une est adulte, l’autre adolescente. L’une fait le désespoir de son père, l’autre la fierté de sa mère. L’une est vivante, l’autre morte. L’une va chercher à savoir pourquoi et par qui, l’autre va nous révéler tous les secrets qui l’ont menée à sa perte. Et l’une comme l’autre rendent ce roman follement passionnant.

Reine de beauté d'Amy K. Green (éditions Belfond)

Reine de beauté d’Amy K. Green (éditions Belfond)

On est loin du thriller insipide à l’imagination limitée. Ici les personnages principaux sont complexes et ne se dévoilent qu’au compte-gouttes. Il vous faudra du temps pour cerner la personnalité de Jenny, jeune reine de beauté écervelée, sauvagement assassinée et de Virginia, sa grande sœur un peu paumée qui ne comprend pas bien ce qui lui est tombé dessus. Il vous faudra tout autant de temps pour comprendre les motivations qui pousseront l’une comme l’autre à faire des choix regrettables.

Ce qui rend ce roman passionnant c’est aussi la myriade de personnages secondaires qui gravitent autour des deux sœurs. Le danger est partout et à chaque instant et c’est fascinant de rester sur la réserve pendant toute cette lecture en sentant que le pire est encore à venir mais d’où et par qui ? Telle est la question…

Je me demandais ce que Jenny aurait pensé de tout ça. Je ne connaissais pas bien ma soeur. Cela ne faisait aucun doute. J’étais là à crier à tout le monde d’arrêter de la réduire à une poupée, alors que c’est aussi comme ça que je l’avais toujours vue. Je n’avais jamais essayé de la connaître.

La construction du récit par alternance de chapitres avec d’un côté ce qui s’est passé avant le meurtre du point de vue de Jenny et ce qui s’est passé après, vu par Virginia participe à l’intérêt que j’ai pu ressentir pour ce livre. Petit à petit, le vécu de l’une et l’enquête de l’autre éclairent les nombreuses zones d’ombre. On comprend alors ce qui pouvait dysfonctionner à ce point dans cette famille, empêchant Virginia de pleurer sa sœur tout en la poussant à mener l’enquête pour lui rendre justice. Ce roman navigue entre fascination et répulsion et je vous promets que vous ressentirez vous aussi ces sentiments contradictoires en cherchant à connaître la vérité sur le meurtre de cette Reine de beauté.


L’ESSENTIEL

Couverture de Reine de beauté d'Amy K. Green

Couverture de Reine de beauté d’Amy K. Green

Reine de beauté
Amy K. GREEN
Editions Belfond
Sorti le 28/05/2020
416 pages  


Genre : thriller psychologique
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Personnages : Jenny et Virginia, Mark, Linda, Hunter, Brandon
Recommandation : oui
Lectures complémentaires :  Une certaine Annie de P.J Vernon, Emma dans la nuit de Wendy Walker, Le douzième chapitre de Jérôme Loubry

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Dans la lignée de La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, un premier roman noir d’une grande finesse psychologique ; une réflexion grinçante sur la bonne société puritaine américaine, qui, sous la perfection de ses apparences, cache une obsession névrotique pour l’innocence de la jeunesse.

La communauté de Wrenton, dans le Maine, est sous le choc : le corps de Jenny Kennedy, reine de beauté de treize ans, vient d’être retrouvé à l’orée des bois, dans une chemise de nuit rose, un bouquet de fleurs à la main.
Le coupable ? Tous désignent un garçon simplet, fervent amateur de concours de miss.

Seule Virginia, la demi-sœur de la victime, récuse cet avis. Si elle détestait sa cadette presque autant qu’elle déteste la famille parfaite recomposée par son père, elle n’en connaissait pas moins les secrets troubles de la belle adolescente. Des secrets qui les unissaient malgré elles…

Pourquoi remuer le passé quand tout le monde semble s’accorder sur un coupable ? Pourquoi prendre le risque de souffrir, encore ?

Mais Virginia veut savoir. À tout prix. Quitte à révéler le vice sous la blancheur des façades à bardeaux blancs de ce village paisible. Quitte à pénétrer sur le terrain de chasse du plus terrible des prédateurs…


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Reine de beauté

  1. Parce qu’il est bien plus complexe et intéressant que son titre ne le laisse penser
  2. Parce que vous aurez bien du mal à deviner la fin
  3. Parce que c’est divertissant et parfait pour la plage cet été

3 raisons de ne pas lire Reine de beauté

  1. Parce qu’il est assez lent dans son rythme et sa construction
  2. Parce qu’il traite d’un thème difficile à lire
  3. Parce qu’il a manqué d’une relecture approfondie et conserve un nombre anormal de coquilles qui peuvent gâcher un peu la lecture
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *