Ça y est, je tiens mon vainqueur pour le prix étranger des Nouvelles voix du polar 2019 ! J’ai même frôlé le coup de cœur pour ce thriller psychologique qui surfe sur le trouble de la personnalité narcissique : fascinant !

Emma dans la nuit de Wendy Walker (éditions Pocket)

Emma dans la nuit de Wendy Walker (éditions Pocket)

Pendant plus de 350 pages j’ai cherché à comprendre ce qui avait bien pu arriver à Emma, disparue depuis 3 ans avec sa sœur Cass et qui, contrairement à elle, n’a pas refait surface un beau matin devant la porte de sa mère. Pourquoi les filles que l’on croyait enlevées voire assassinées se sont-elles enfouies du jour au lendemain ? En quoi la personnalité déviante de leur mère a-t-elle pu peser dans leur décision de partir et pourquoi Cass est-elle rentrée seule ? Où se cache Emma ?

De nouvelles questions voient le jour à mesure que Cass raconte à sa mère et aux agents du FBI ses années d’errance en compagnie de sa sœur et qu’elle se souvient des jours qui ont précédé leur départ. Mais il y a quelque chose qui cloche dans tout ça… Pourquoi Emma n’est-elle pas là elle aussi et qui parviendra à la retrouver ?

Les gens croient ce qu’ils ont envie de croire. Les gens croient ce qu’ils ont besoin de croire. Peut-être n’y a-t-il aucune différence entre les deux. Une chose est sûre, la vérité peut nous échapper, se dissimuler dans notre angle mort, être masquée par nos préjugés, ignorée par nos coeurs affamés qui aspirent à la paix. Pourtant, elle est là : il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder. Encore faut-il faire l’effort de regarder.

Bienvenue dans le monde merveilleux d’une famille dysfonctionnelle et recomposée menée par une mère cinglée qui trouve normal de demander à sa fille, pour la punir, de l’appeler madame et non plus maman. Ce genre de personnalité perverse me fascine et dans le cas présent je me suis délectée de découvrir comment cette mère avait pu devenir le pire cauchemar de ses filles. Entre l’intrigue tournant autour de la disparition d’Emma et le portrait dressé de sa mère, j’ai littéralement dévoré ce roman. Pour moi il est sans commune mesure avec l’autre titre en lice : Toute la vérité. Ici vous trouverez des personnalités fouillées et une intrigue ciselée, du suspense et des révélations, du rythme et de l’action et un dénouement qui explique tout. Du pur bonheur pour qui aime les thrillers (vraiment) psychologiques.


L’ESSENTIEL

Couverture d'Emma dans la nuit de Wendy Walker

Couverture d’Emma dans la nuit de Wendy Walker

Emma dans la nuit
Wendy WALKER
Editions Sonatine en GF et Pocket en poche
Sorti le 15/02/2018 en GF et le 09/05/2019 en poche
368 pages 


Genre : thriller psychologique
Personnages : Emma et sa soeur Cass
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : La vie dont nous rêvions de Michelle Sacks, Une autre histoire de Sarah J. Naughton, L’inconnue de l’équation de Xavier Massé, Dans son silence d’Alex Michaelides et bien d’autres !

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Une nuit, Emma et Cassandra Tanner, deux sœurs de 15 et 17 ans disparaissent. Tout est envisagé : fugue, enlèvement, meurtre. Trois ans plus tard, Cass revient, seule. Et raconte. La fuite d’Emma cette nuit-là, Cass qui l’a suivie, un couple d’inconnus, une route, un bateau, une île transformée en prison, puis son évasion. Lorsque Abby Winter, psychiatre du FBI, recueille le témoignage de Cass, elle est envahie par le doute. Son récit comporte de troublantes zones d’ombre…
Dit-elle toute la vérité ?

« Wendy Walker dissèque les mécaniques familiales retorses qui ont mené au drame et explore les dégâts du narcissisme, un trouble psychiatrique méconnu. Un page turner efficace. » ELLE


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Emma dans la nuit

  1. Si vous aimez les histoires avec de vrais-faux-semblants
  2. Si les pathologies psychiatriques et troubles du comportement vous passionnent
  3. Si vous êtes plus thriller que polar

3 raisons de ne pas lire Emma dans la nuit

  1. Si des intrigues qui se passent essentiellement dans la tête des protagonistes ne parviennent pas à retenir votre attention
  2. Si des personnages qui ne développent pas forcément l’empathie vous empêchent de plonger dans l’histoire
  3. Si le thème de la disparition d’enfant, très répandu dans les thrillers ces dernières années, a fini par vous lasser
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *