Celeste Ng a un talent dingue ! Peu d’auteurs savent apporter autant d’épaisseur à leur histoire. C’est passionnant de bout en bout !

La saison des feux de Celeste NG (éditions audio Lizzie)

La saison des feux de Celeste NG (éditions audio Lizzie)

On aborde cette fresque sociale avec délectation grâce à une savante recette qui mélange descriptions hyper réalistes d’une banlieue chic de Cleveland et de ses habitants ultra privilégiés, sujets de société qui interrogent notre conscience et codes du thriller pour entretenir le suspense.

Le résultat est un roman aux airs de Desperate housewives, avec une histoire et des personnages aussi riches que ceux d’Anne Ragde dans la saga norvégienne sur les Neshov et une plume souvent comparée, à très juste titre, à celle de Laura Kasischke.

Comment dès lors ne pas succomber aux charmes, nombreux, de La saison des feux ?

En général, tout le monde mérite une seconde chance. Nous faisons tous de temps à autre des choses que nous regrettons. Il faut juste les assumer.


L’ESSENTIEL

Couverture de La saison des feux de Celeste NG

Couverture de La saison des feux de Celeste NG

La saison des feux
Celeste NG
Editions Sonatine et Lizzie pour la version audio
Sorti le 05/04/2018 en GF et le 06/09/2018 en audio
384 pages (12h09 d’écoute)

Genre : thriller domestique
Personnages : Pearl Warren et sa mère Mia, la famille Richardson
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : les romans de Liane Moriarty (Le secret du mari, Petits secrets, grands mensonges ou encore Un peu, beaucoup, à la folie), De si bons amis de Joyce Maynard

 

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Quand le voile des apparences ne peut être déchiré, il faut parfois y mettre le feu. À Shaker Heights, banlieue riche et tranquille de Cleveland, tout est soigneusement planifié pour le bonheur des résidents. Rien ne dépasse, rien ne déborde, à l’image de l’existence parfaitement réglée d’Elena Richardson, femme au foyer exemplaire.

Lorsque Mia Warren, une mère célibataire et bohème, vient s’installer dans cette bulle idyllique avec sa fille Pearl, les relations avec la famille Richardson sont d’abord chaleureuses. Mais peu à peu, leur présence commence à mettre en péril l’entente qui règne entre les voisins. Et la tension monte dangereusement à Shaker Heights. Après Tout ce qu’on ne s’est jamais dit (Sonatine Éditions, 2016), Celeste Ng confirme avec ce deuxième roman son talent exceptionnel. Rarement le feu qui couve sous la surface policée des riches banlieues américaines aura été montré avec tant d’acuité. Cette comédie de mœurs, qui n’est pas sans rappeler l’univers de Laura Kasischke, se lit comme un thriller. Avec cette galerie de portraits de femmes plus poignants les uns que les autres, c’est aussi l’occasion pour l’auteur d’un constat d’une justesse étonnante sur les rapports sociaux et familiaux aujourd’hui.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire La saison des feux 

  1. Vous adorez l’ambiance qui se dégage des thrillers domestiques se déroulant dans des banlieues chics
  2. Vous aimez tout autant les romans qui tournent autour de sujets de société
  3. Vous cherchez un thriller particulièrement bien écrit

3 raisons de ne pas lire La saison des feux

  1. Si les relations de voisinage et leur lot de commérages vous ennuient
  2. Si vous préférez l’action aux atermoiements
  3. Si vous avez lu le premier roman de l’auteur ou l’un des romans de Liane Moriarty et vous n’avez pas du tout accroché
1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] en parlent aussi : Les yeux dans les livres, Le bien-être au bout des doigts, Collectif polar, Lettres et caractères, Annesophiebooks, Les élucubrations de Fleur, Mes ptits lus, Born to be a livre, Ma collection de […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *