Je n’ai pas assez lu Maxime Chattam pour tirer des généralités sur son style mais j’ai été frappée par sa générosité dans ce roman.

Le signal de Maxime Chattam (éditions Albin Michel)

Le signal de Maxime Chattam (éditions Albin Michel)

Tout est fait pour mettre le lecteur dans les meilleures conditions de découverte. Dans une note introductive, l’auteur nous propose une plongée dans son atmosphère créatrice en partageant la playlist qui a accompagné l’écriture du Signal. Quelques notes de musique et un roman à lire de préférence la nuit, voilà qui vous plante un décor sombre et inquiétant avant même l’entame du récit. Ce parcours initiatique se poursuit par un magnifique plan de Mahingan Falls, permettant de visualiser cette petite ville près de Salem qui sera le théâtre des pires horreurs pendant près de 800 pages. C’est beau, ça donne envie, on sent notre attention toute tournée vers ce que l’auteur a à nous révéler. Et là on entre dans le vif du sujet.

Les chapitres s’enchaînent. Courts, rythmés et savamment conçus pour maintenir une tension et une attention constantes. Pas le temps de se lasser : toutes les 4 ou 5 pages, Chattam change de point de vue et de protagonistes, relance le suspense, alterne scènes d’horreur et de la vie quotidienne à travers une écriture très visuelle et hollywoodienne.

Les obsessions ne servent à rien, sinon à focaliser sur ce qu’on n’a pas, à se fabriquer des fantômes.

Il pique notre curiosité et s’amuse de nos bons sentiments envers la famille Spencer venue s’installer à Mahingan Falls pour démarrer une nouvelle vie.

Il joue avec nous pour nous emmener au bout de ce pavé avec une sensation de manque qui s’accroît au fur et à mesure que les dernières pages se tournent. Je ne sais pas si ce roman a de quoi séduire les fins connaisseurs en matière de thrillers fantastiques mais il fait une excellente entrée en matière pour les lecteurs un peu trop cartésiens comme moi. Acheté avant tout pour l’objet que je trouvais magnifique, je ne savais pas trop quoi attendre du contenu.

Ça sera finalement mon premier coup de ❤ 2019 !


L’ESSENTIEL

Couverture du Signal de Maxime Chattam

Couverture du Signal de Maxime Chattam

Le signal
Maxime CHATTAM
Editions Albin Michel
Sorti le 24/10/2018
752 pages 

Genre : thriller fantastique
Personnages : La famille Spencer (Tom, Olivia, Chad, Owen, Zoey), Gemma la baby-sitter, Connor et Correy, les flics Ethan Cobb et Ashley Foster
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Recommandation : oui et notamment à ceux qui n’ont jamais lu de thrillers fantastiques

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls.
Un havre de paix.
Du moins c’est ce qu’ils pensaient….
Meurtres sordides, conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains et puis ces vieilles rumeurs de sorcellerie et ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents…
Comment le shérif dépassé va-t-il gérer cette situation inédite?
Ils ne le savent pas encore mais ça n’est que le début…

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Le signal

  1. Si vous aimez les écritures très visuelles et cinématographiques
  2. Si vous adorez trembler pour vos personnages préférés
  3. Si vous avez une préférence pour les livres rythmés et aux chapitres courts

3 raisons de ne pas lire Le signal

  1. Si vous êtes sujet aux tendinites du poignet (poids du bébé : 900 g)
  2. Si vous êtes absolument et définitivement réfractaire à toute forme même infinitésimale de paranormal
  3. Si vous avez un seuil de tolérance très limité en matière d’hémoglobine
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *