Je termine l’aventure du Prix Audiolib 2020 sur le fil du rasoir puisque c’est aujourd’hui, le dernier jour pour vous dévoiler mon classement des 10 livres audio en compétition.

Sélection des 10 titres en compétition pour le prix Audiolib 2020

Sélection des 10 titres en compétition pour le prix Audiolib 2020

Avant de vous livrer mes préférences, voici en quelques mots le déroulé de la compétition. Le Prix Audiolib met en compétition 10 livres audio sortis chez cet éditeur cette année. Un jury de 20 blogueurs, dont je fais partie, a été chargé d’écouter tous ces titres puis de les classer par préférence. C’est à partir de nos classements qu’Audiolib va pouvoir établir la liste des 5 finalistes qui seront soumis au vote du public entre le 15 juin et le 21 août 2020. Nous connaîtrons le couple auteur-narrateur vainqueur au mois d’octobre prochain.

Pour voter dès le 15 juin, c’est ici que ça se passe : Vote du public pour le Prix Audiolib 2020

 

Mon classement pour le Prix Audiolib 2020

Pour établir mon classement, je me suis attachée à apprécier chaque livre pour son histoire, le style de l’auteur et la qualité d’interprétation du narrateur. C’est donc un savant mélange de perceptions et impressions qui m’ont menée à cette liste que je vous dévoile en commençant par la fin.

 

10. Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz lu par Dominique Pinon

Couverture audio de Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz

Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz

Sans surprise, le dernier Echenoz est le titre de la sélection qui m’a le moins convaincue. Je n’ai pas du tout accroché à l’histoire, le style de l’auteur se prête difficilement à une lecture audio tant il est digressif et seul le narrateur, que je connaissais déjà, est parvenu à sauver cette écoute du naufrage.

Plaisir de lecture : ❤ (abandon)

Plaisir d’écoute : ❤❤❤❤

Voir ma chronique sur Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz

9. L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk lu par Emmanuel Dekoninck

L'homme qui savait la langue des serpents d'Andrus Kivirähk

L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk

Je suis assez triste de mettre ce titre à la 9e position car je suis persuadée qu’il s’agit en réalité d’un petit bijou de littérature fantastique mais je ne suis pas parvenue à l’écouter car cet univers est trop éloigné du mien. En revanche, j’ai beaucoup aimé l’interprétation d’Emmanuel Dekoninck qui m’a rappelé de très bons souvenirs de Puzzle de Franck Thilliez lu par ce même narrateur.

Plaisir de lecture : joker (abandon)

Plaisir d’écoute : ❤❤❤❤

Voir ma chronique sur L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk

8. Girl d’Edna O’Brien lu par Claire Cahen

Girl d'Edna O'Brien (Audiolib)

Girl d’Edna O’Brien

J’ai été amenée à lire ce roman deux fois cette année pour deux prix littéraires différents. Et par deux fois ce fut un flop. Je reste très perturbée par la tonalité trop légère à mon goût de ce roman qui traite pourtant d’un sujet dramatique. Et je crois avoir encore plus perçu ce décalage avec la version audio interprétée par Claire Cahen. Je n’ai pas compris l’absence de gravité, ce titre reste une totale incompréhension pour moi.

Plaisir de lecture : ❤❤

Plaisir d’écoute : ❤❤❤

Voir ma chronique sur Girl d’Edna O’Brien

7. Beloved Toni Morrison lu par Anne Alvaro

Edition Audiolib de Beloved de Toni Morrison

Beloved de Toni Morrison

Comme pour Girl, Beloved est une redécouverte en audio. J’ai lu ce titre en version papier il y a bien longtemps et c’est très étonnant de voir que mes perceptions n’ont pas évolué avec le temps ni avec la version audio. J’ai retrouvé les mêmes forces et faiblesses dans la version audio de ce chef-d’œuvre. Côté texte parce que côté interprétation, ça a été la débandade. J’ai été très déçue pour ne pas dire franchement agacée par la voix geignarde que prend la narratrice pour interpréter les voix des femmes noires. C’est totalement caricatural à mes yeux.

Plaisir de lecture : ❤❤❤❤

Plaisir d’écoute : ❤❤

Voir ma chronique sur Beloved Toni Morrison

6. Ici n’est plus ici de Tommy Orange lu par Sylvain Agaësse, Benjamin Jungers, Audrey Sourdive

Ici n'est plus ici de Tommy Orange

Ici n’est plus ici de Tommy Orange

Avec Ici n’est plus ici, on entre dans la catégorie des livres audio de la compétition que j’ai beaucoup aimés. Si celui-ci n’est qu’à la 6e place c’est simplement parce qu’il me semble se prêter davantage à une lecture papier pour en apprécier toutes les subtilités. Sur les trois narrateurs, j’ai été plus sensible à l’interprétation féminine comme c’est souvent le cas pour moi.

Plaisir de lecture : ❤

Plaisir d’écoute : ❤❤❤

Voir ma chronique sur Ici n’est plus ici de Tommy Orange

5. Miroir de nos peines de Pierre Lemaître lu par l’auteur

Couverture version audio de Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre

Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre

Seul titre en compétition lu par son auteur, j’ai donc eu le plaisir de découvrir à la fois la plume de Pierre Lemaître et son interprétation et je peux dire que j’ai été séduite par les deux ! Jusqu’à présent les titres de cet auteur ne m’attiraient pas et j’ai découvert grâce à ce prix que j’étais dans l’erreur. Je vais reprendre cette trilogie par le début car ce que j’ai écouté là a aiguisé mon appétit.

Plaisir de lecture : ❤

Plaisir d’écoute :

Voir ma chronique sur Miroir de nos peines de Pierre Lemaître

4. La femme révélée de Gaëlle Nohant lu par Claudia Poulsen

Couverture livre audio La femme révélée de Gaëlle Nohant

La femme révélée de Gaëlle Nohant

C’est une vraie épopée romanesque que nous livre là Gaëlle Nohant, je me suis régalée à suivre les aventures de Violet entre Chicago et Paris. Son roman, lu par Claudia Poulsen m’a plongée dans des souvenirs délicieux des premiers romans de Douglas Kennedy que j’aimais tant. C’est donc un regard très attendri que je pose sur ce titre et sur son interprétation.

Plaisir de lecture :

Plaisir d’écoute : ❤

Voir ma chronique sur La femme révélée de Gaëlle Nohant

3. Le bal des folles de Victoria Mas lu par Audrey Sourdive

Couverture Le bal des folles de Victoria Mas

Le bal des folles de Victoria Mas

C’est le tire que j’attendais le plus dans cette compétition et le plaisir a été au rendez-vous puisque ça a été un coup de cœur tant pour le roman que pour la narration. J’ai un seul regret : un goût de trop peu, j’aurais aimé en apprendre plus sur les expérimentations de Charcot, sur ce bal de la mi-carême et sur ces femmes qui servaient de cobaye. Le sujet est aussi passionnant et original qu’il est douloureux. Un premier roman qui se prête divinement bien à une lecture audio.

Plaisir de lecture :

Plaisir d’écoute :

Voir ma chronique sur Le bal des folles de Victoria Mas

2. Né d’aucune femme de Franck Bouysse lu par Cachou Kirsch et Simon Duprez

Couverture du livre audio Né d'aucune femme de Franck Bouysse

Né d’aucune femme de Franck Bouysse

Ce titre, je l’ai découvert en audio quelques mois avant de rejoindre le jury Audiolib. Il m’a laissé un profond sentiment de malaise, une empreinte indélébile. Il est dur, dérangeant, noir mais incontournable. Né d’aucune femme fait partie des romans qui marquent une génération. Et puis au-delà des mots il y a des voix fabuleuses pour nous livrer le sort de Rose dont ma narratrice préférée, Cachou Kirsch. Je vous en parle souvent sur ce blog car aujourd’hui elle fait partie des deux ou trois narratrices qui parviennent à me faire acheter un livre audio juste parce que c’est elles qui le lisent. Une prouesse !

Plaisir de lecture : ❤

Plaisir d’écoute : ❤

Voir ma chronique sur Né d’aucune femme de Franck Bouysse

1. Dans la forêt de Jean Hegland lu par Maia Baran

Dans la forêt de Jean Hegland (sélection Prix Audiolib 2020)

Dans la forêt de Jean Hegland

En démarrant cette compétition, je ne pensais pas que Dans la forêt se hisserait à la première place de mon classement mais la magie a opéré. Et puis il y a un contexte : écouté un mois tout juste avant le début du confinement, ce livre n’a cessé de raisonner en moi depuis. J’ai été bouleversée par le devenir de ces deux sœurs livrées à elles-mêmes à peine sorties de l’adolescence et par leur soif de vivre alors même que la vie a déserté tout autour d’elles. C’est un livre qui fait réfléchir et grandir, une merveille à écouter grâce à la voix un brin juvénile de la narratrice. Une voix si bien choisie, une voix faite pour ce livre, une rencontre comme une évidence.

Plaisir de lecture : ❤

Plaisir d’écoute : ❤

Voir ma chronique sur Dans la forêt de Jean Hegland

 

Le mot de la fin…

Voilà, la messe est dite me concernant. J’ai éprouvé un énorme plaisir à participer à cette compétition car le livre audio est un mode de lecture que je défends et que je promeus autant que possible. Quand tous les ingrédients sont réunis, la lecture audio nous offre une expérience extraordinaire et j’ai été heureuse de constater qu’à plusieurs reprises, des titres en compétition m’ont offert cette joie intense.

Je remercie chaleureusement l’équipe d’Audiolib pour m’avoir intégrée à leur jury, cela représente énormément pour moi et comme je l’ai déjà dit, ils sont un peu les parrains de mon blog puisque c’est dans l’espoir d’intégrer ce jury exclusivement composés de blogueurs littéraires que je me suis lancée dans la folle aventure de créer le mien il y a un.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *