Quand un auteur de thrillers fait très bien son boulot mais sans plus, ça donne un roman attendu, sans réelle surprise et pour tout dire assez décevant pour moi qui en espérait bien plus.

La forêt des ombres de Franck Thilliez (éditions Audiolib)

La forêt des ombres de Franck Thilliez (éditions Audiolib)

Quand David Miller, thanatopracteur de son état et auteur de thrillers à ses heures perdues, est invité avec son épouse à séjourner dans le chalet loué par un milliardaire en pleine Forêt noire pour faire revivre sous sa plume un célèbre serial killer, il ne faut pas avoir un esprit particulièrement aiguisé pour sentir qu’il aurait mieux fait de rester s’occuper de ses cadavres.

Et c’est un peu là tout le drame de ce roman : on sait d’avance que ce qui va arriver ne va pas être une promenade de santé. Aucune réelle surprise n’est au rendez-vous, tout se déroule parfaitement comme l’aurait imaginé… un auteur de thrillers. Les présupposés méchants sont de vrais méchants et ceux qui semblent gentils le sont vraiment aussi. La première grosse révélation, n’est qu’une confirmation de ce que l’on a deviné depuis le début et ce qui suit est somme toute aussi assez logique. Fin de l’histoire.

Cette fille, ce n’était pas une case qui lui manquait, c’était l’échiquier complet.

Je caricature un peu bien sûr mais pour le dernier livre audio de l’année, je suis assez déçue de cette lecture très passive qui ne m’a pas perturbé le rythme cardiaque une seule seconde. J’ai trouvé cela tellement facile et tellement attendu sans aucun souhait de perdre un peu le lecteur en route ni de l’amener sur des mauvaises pistes. J’ai eu le sentiment que l’auteur s’économisait en donnant à lire ce que le lecteur était venu chercher, rien de plus. Est-ce l’effet Robert Goddard ? J’avoue que passer après deux lectures audio de presque 20 h chacune (L’héritage Davenall et Le secret d’Edwin Strafford), faites de complots, de retournements de situation, de fausses routes, de révélations tonitruantes, de vérités presque incroyables, là je m’ennuie par manque de fantaisie.

Je retenterai malgré tout un roman de Franck Thilliez car même si je sors mitigée de cette lecture comme je l’ai été de Puzzle, j’apprécie son style et je me dis que mis au service de la bonne histoire, ça peut faire des étincelles. Je chercherai donc encore en 2020 mon coup de coeur Thilliez.


L’ESSENTIEL

Couverture de La forêt des ombres de Franck Thilliez

La forêt des ombres
Franck THILLIEZ
Editions LePassage en GF, Pocket en poche et Audiolib en audio 
Sorti en 2007 en GF et le 09/10/2019 en audio
384 pages (11h23 d’écoute)
Lu par Jean-Christophe Lebert

Genre : thriller
Plaisir de lecture : ❤❤❤
Personnages : David et Cathy Miller, Arthur Doffre le milliardaire, Emma
Recommandation : oui
Lectures complémentaires :  Sauf de Hervé Commère, Les refuges de Jérôme Loubry, La maison de l’assassin de Bernhard Aichner

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Arthur Doffre, milliardaire énigmatique, est sur le point de réaliser un rêve vieux de vingt-cinq ans : ressusciter un tueur en série, le Bourreau 125, dans un livre. Un thriller que David Miller, embaumeur de profession et auteur d’un premier roman remarqué, a un mois pour écrire contre une forte somme d’argent.

Reclus dans un chalet en pleine Forêt-Noire, accompagné de sa femme et de sa fille, de Doffre et de sa jeune compagne, David se met aussitôt au travail. Mais il est des fantômes que l’on ne doit pas rappeler…


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire La forêt des ombres

  1. Pour le huis-clos
  2. Pour la plume de Franck Thilliez
  3. Pour savoir si vous devinerez ou non le nœud de l’intrigue

3 raisons de ne pas lire La forêt des ombres

  1. Pour son côté très classique
  2. Pour son absence d’imagination
  3. Pour ses personnages assez caricaturaux et manichéens

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *