Dans La veuve, Fiona Barton s’appuie sur les investigations d’une journaliste pour faire éclore la vérité sur la disparition de la petite Bella. Un procédé déjà utilisé dans son autre thriller, La coupure

La veuve de Fiona Barton (éditions audio Lizzie)

La veuve de Fiona Barton (éditions audio Lizzie)

Quand la petite Bella Elliott disparait, la vie de Jane Taylor se fracasse. Son mari, Glen est accusé de l’enlèvement et de pédophilie. Est-il seulement possible qu’elle ait passé toutes ces années aux côtés d’un tel monstre ? Le comportement de Glen est-il celui d’un coupable ? Traqué par les journalistes, le couple reste uni quoi qu’il arrive jusqu’au jour où, quatre ans après l’enlèvement de la petite, Glen meurt dans un accident de la route. Alors que le mystère de la disparition de la petite Bella reste entier, Jane se retrouve désormais seule face à un enquêteur et une journaliste bien décidés à ne pas lâcher le morceau. Mais la veuve connait-elle seulement la vérité ?

Quoi qu’il en soit, il me répétait :  » Ce sont nos affaires , Janie, pas celles des autres. » C’est pour ça que le coup a été si dur quand nos affaires sont devenues celles de tout le monde.

Fiona Barton est journaliste et ça se sent dans ses romans. Comme dans La coupure, ce thriller met en scène une journaliste d’investigation. Malheureusement dans un cas comme dans l’autre, ses romans manquent de souffle, d’idées et d’originalité pour rendre ses intrigues haletantes et redoutables. Dans le cas présent, si vous lisez le début pour vous faire une idée du personnage de la veuve puis la fin, vous tenez le roman. Entre les deux ça n’est que du remplissage tout ce qu’il y a de plus convenu. Ca manque d’imagination et de machiavélisme : on ne peut pas reprocher à l’auteure d’avoir un esprit torturé. Ceci me fait penser qu’elle serait peut-être plus à son aise dans le genre du roman réalité à la Truman Capote dans De sang-froid. En partant de faits réels et d’investigations, elle aurait sans doute plus de facilités à raconter son histoire. Mais pour les oeuvres de fiction, il va falloir qu’elle trouve un peu plus d’inspiration parce que la concurrence est féroce…


L’ESSENTIEL

Couverture de La veuve de Fiona Barton

Couverture de La veuve de Fiona Barton

La veuve
Fiona BARTON
Editions Fleuve noir en GF, Pocket en poche et Lizzie en audio
Sorti le 12/01/2017 en GF, le 13/09/2018 en poche et le 07/02/2019 en audio
448 pages  (10h43 d’écoute)
Lu par Marie-Eve Dufresne

Genre : thriller psychologique
Personnages : Bella Elliott la petite disparue, Jane et son mari Glen Taylor
Plaisir de lecture : ❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : La coupure de la même auteure, Emma dans la nuit de Wendy Walker, Une autre histoire de Sarah J. Naughton

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire. Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque. Jusqu’au jour où une petite fille disparaît et où les médias désignent Glen, son époux, comme le suspect principal. Jane devient alors l’épouse d’un criminel et les quatre années qui suivent ressemblent à une descente aux enfers. Mais aujourd’hui, Glen est mort. Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n’est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupules, la veuve va-t-elle enfin livrer sa version de l’histoire ?

 » Un thriller haletant.  » France Dimanche

 » Fiona Barton dénoue patiemment les fils d’un déroutant écheveau de mensonges pour signer un thriller psychologique d’un réalisme effrayant.  » Le Figaro Magazine


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire La veuve

  1. Si vous aimez les thrillers psychologiques et domestiques
  2. Si vous cherchez un roman facile et agréable à lire
  3. Si vous aimez les histoires avec de nombreux flash-back où les éléments se mettent en place petit à petit

3 raisons de ne pas lire La veuve

  1. Si vous cherchez un roman avec des retournements de situation absolument dingues
  2. Si vous détestez les dénouements trop simplistes et prévisibles
  3. Si vous êtes à la recherche d’action et d’adrénaline
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *