Ce roman n’est pas celui que j’imaginais. A ne pas vouloir lire les résumés avant, on finit par faire parfois de drôles de découvertes. Heureusement, ici la surprise fut très bonne…

Tout cela je te le donnerai de Dolores Redondo (éditions audio Lizzie)

Tout cela je te le donnerai de Dolores Redondo (éditions audio Lizzie)

Quand Manuel Ortigosa, auteur à succès, apprend la mort accidentelle de son époux, Alvaro Muniz de Davila, il pense que la pire épreuve qui l’attend est le deuil de son grand amour. Or, très vite il découvre que son mari ne lui a pas tout dit de son emploi du temps ni de son passé. Face aux silences voire aux mensonges de celui qu’il croyait connaître mieux que quiconque, Manuel va devoir batailler pour conserver intact ses sentiments et continuer à croire en celui à qui il avait voué sa vie.

C’est une histoire d’amour singulière qui nous est offerte par Dolores Redondo. Ayant lu le résumé en diagonal avant d’entamer ce livre en audio, je ne savais pas du tout où je mettais les pieds. Je n’avais pas compris alors que j’allais être plongée dans un thriller haletant aux multiples rebondissements et aux révélations plus sordides les unes que les autres. Je m’attendais à m’attacher à l’histoire d’un couple, à plonger dans leurs souvenirs des jours heureux avant que la fatalité ne s’en mêle. Le début de l’histoire prend un peu cette direction mais très vite le roman psychologique et sentimental laisse place à une œuvre plus noire dans laquelle l’enquête policière nous amène à disséquer les liens d’une famille d’aristocrates à la dérive.

Manuel l’écoutait avec attention, en s’efforçant de se concentrer sur les détails de son explication et de faire abstraction du chœur dont les vœux criaient en lui, de plus en plus fort : « Álvaro est mort », « Álvaro est mort », « Álvaro est mort ».

Pour tout dire, je regrette de ne pas avoir compris d’entrée sur quoi portait ce roman non parce que je n’ai pas aimé l’histoire, bien au contraire, mais parce que si je l’avais su, je l’aurais lu en papier. Il y a des auteurs que j’adore mais que je ne parviens pas à suivre en audio tant leurs romans sont riches en personnages, en lieux et en rebondissements ou petits détails qui ne doivent pas nous échapper sous peine de passer à côté de l’essentiel. Je pense notamment aux romans de Ken Follett ou de Joël Dicker. Tout cela je te le donnerai aurait mérité lui aussi mon attention pleine et entière de lectrice qui peut revenir en arrière quand elle a un doute et qui peut faire appel à sa mémoire visuelle pour mieux retenir les noms des personnages. Ce roman est fabuleux mais j’ai le sentiment de ne pas avoir pu l’apprécier pleinement, aussi vais-je laisser passer un peu de temps pour que le dénouement s’efface petit à petit de ma mémoire avant de le relire en papier. En prenant cette fois tout le temps qu’un tel roman est en droit d’exiger.


L’ESSENTIEL

Couverture de Tout cela je te le donnerai de Dolores Redondo

Couverture de Tout cela je te le donnerai de Dolores Redondo

Tout cela je te le donnerai
Dolores REDONDO
Lu par Christophe Brault
Fleuve éditions
Sorti en GF le 12/04/2018 et le 15/11/2018 en audio
704 pages (18h24 d’écoute)

Genre : roman noir
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Personnages principaux : Manuel et Alvaro
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : les romans de Joël Dicker (La disparition de Stephanie Mailer, La vérité sur l’affaire Harry Québert…), Qui je suis de Mindy Mejia, Le douzième chapitre de Jérôme Loubry

 

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Interrompu un matin dans l’écriture de son prochain roman, Manuel Ortigosa, auteur à succès, trouve deux policiers à sa porte. Cela aurait pu n’être qu’un banal et triste accident – une voiture qui, au petit jour, quitte la route de façon inexpliquée. Mais le mort, Álvaro Muñiz de Dávila, est le mari de Manuel, et le chef d’une prestigieuse dynastie patricienne de Galice. Dans ce bout du monde aussi sublime qu’archaïque commence alors pour Manuel un chemin de croix, au fil duquel il découvre qu’Álvaro n’était pas celui qu’il croyait. Accompagné par un garde civil à la retraite et par un ami d’enfance du défunt, il plonge dans les arcanes d’une aristocratie où la cupidité le dispute à l’arrogance. Il lui faudra toute sa ténacité pour affronter des secrets impunis, pour lutter contre ses propres démons, et apprendre qu’un rire d’enfant peut mener à la vérité aussi sûrement que l’amour.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Tout cela je te le donnerai

  1. Si vous cherchez un formidable page-turner
  2. Si percer des secrets est votre seconde nature
  3. Si vous aimez les histoires de famille

3 raisons de ne pas lire Tout cela je te le donnerai

  1. Si vous cherchez un roman d’amour
  2. Si trop de rebondissements vous fatiguent
  3. Si un roman qui se déroule en Espagne ne vous attire pas
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *