Une relation dangereuse fait partie des romans de Douglas Kennedy que j’ai préférés à leur sortie. C’est donc avec un réel plaisir que je l’ai redécouvert en audio…

Une relation dangereuse de Douglas Kennedy (éditions audio Lizzie)

Une relation dangereuse de Douglas Kennedy (éditions audio Lizzie)

Quand Sally rencontre Tony, elle est une jeune correspondante de presse envoyée par son journal au Moyen Orient pour couvrir les conflits qui embrasent cette partie du monde. Lui, a déjà pas mal roulé sa bosse en tant que grand reporter, il est connu et respecté dans le milieu. Il ne faudra pas longtemps pour que Sally tombe sous le charme de ce ténébreux célibataire endurci avec lequel elle partage ses idéaux journalistiques. Aussi, le jour où Tony se voit proposer le poste de Chef du service étranger au siège de son journal à Londres, c’est tout naturellement que Sally le suit. D’autant que la jeune femme est enceinte… Du jour au lendemain la vie sans attache où la mort se tient en embuscade à chaque coin de rue laisse place à un cocon familial dans un Londres feutré où la jeune Américaine aura bien du mal à trouver sa place d’épouse puis de mère. Et ça n’est pas Tony qui va vraiment l’y aider !

Nous nous sommes retrouvés au pied de ce mur inévitable dans toute relation amoureuse, quand il s’agit de décider s’il existe un avenir au-delà des mirages de la passion initiale, si l’un et l’autre sont prêts à s’engager ou si au contraire il vaut mieux rompre avant de s’exposer inévitablement à la peine et à l’amertume d’un nouvel échec.

Avec Une relation dangereuse, j’ai poursuivis ma redécouverte en audio des romans de Douglas Kennedy que j’ai tant aimés plus jeune. Cette fois, j’ai bien cru que ça n’allait pas le faire pourtant. La première partie m’a semblé longue et redondante, rendant l’héroïne antipathique au possible. A plusieurs reprises je me suis demandé ce que j’avais bien pu trouver à ce roman par le passé. Et puis le fameux twist dont seul Kennedy a le secret est arrivé et là je me suis enfilé les 10h d’écoute restantes en un rien de temps. Je me suis étranglée d’indignation, j’ai étouffé ma colère, j’ai pleuré intérieurement, je me suis battue sans jamais rien lâcher, j’ai espéré puis perdu espoir en un instant, j’ai vibré. Bref, j’ai lu un roman de Douglas Kennedy.


L’ESSENTIEL

Couverture d'Une relation dangereuse de Douglas Kennedy

Couverture d’Une relation dangereuse de Douglas Kennedy

Une relation dangereuse
Douglas Kennedy
Editions Belfond en GF et Pocket en poche
Sorti en GF le 02/10/2003 
544 pages

Genre : roman psychologique
Personnages : Sally et Tony, grands reporters
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : Anatomie d’un scandale de Sarah Vaughan et les autres romans de Kennedy à commencer par La poursuite du bonheur, Les désarrois de Ned Allen et Les charmes discrets de la vie conjugale

 

 

RESUME DE L’EDITEUR

Quand Sally rencontre Tony…
Elle, fonceuse, ambitieuse, prête à tout pour décrocher un scoop. Lui, cynique, élégant, jamais aussi à l’aise qu’en zone de guerre. Le journalisme extrême : voilà leur drogue. Jusqu’à aujourd’hui. Un seul regard a suffi pour les rendre accros l’un à l’autre.
Dès lors, tout se précipite : un mariage, une maison, un enfant en route…
Le rêve. Ou presque. Sally s’enfonce dans la dépression. L’homme qui partage son lit semble cacher bien des choses. Et l’idylle éclatante prend soudain des allures de machination perverse…

 » Drôlement féroce.  » Philippe Lemaire – Le Parisien


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Une relation dangereuse

  1. Si vous avez déjà lu et aimé Douglas Kennedy
  2. Si vous êtes féru de romans psychologiques et thrillers domestiques
  3. Si vous cherchez un roman qui saura vous tenir en haleine (sur la seconde partie car le démarrage, lui, est assez long et laborieux)

3 raisons de ne pas lire Une relation dangereuse

  1. Si Kennedy n’est pas votre tasse de thé
  2. Si les atermoiements d’une jeune maman à la dérive ne vous intéressent pas
  3. Si vous cherchez de l’évasion et de l’action
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *